Tag Archives: kagame

Hommage aux victimes du génocide et des crimes contre l’humanité commis au Rwanda

En mémoire aux victimes Tutsi

A la veille du 20ème anniversaire commémoratif du génocide perpétré contre les Tutsi de l’intérieur du Rwanda d’avril à juillet 1994, les Forces démocratiques unifiées FDU-Inkingi rendent hommage et s’inclinent devant la mémoire de toutes les victimes tutsi de cette tragédie qui s’est abattue sur le peuple rwandais. Cette barbarie a été  le résultat des extrémistes qui n’agissaient que pour leurs propres intérêts et non pour ceux d’une quelconque ethnie.

Les FDU-Inkingi ne condamneront jamais assez cette négation extrême du droit à la vie et à l’humanité des victimes qui a eu lieu dans notre pays, le Rwanda.

En mémoire aux victimes Hutu et Twa

Pendant le génocide perpétré contre les Tutsi, d’autres membres de la communauté rwandaise, les Hutu et les Twa, ont été victimes des tueries à cause de leurs ethnies et/ou leurs pensées. Ces autres Rwandais n’ont pour l’instant pas droit à la mémoire. Les FDU-Inkingi continuent à fustiger une mémoire discriminatoire et demandent à tous les Rwandais d’avoir l’empathie envers toutes les victimes du drame rwandais.

Justice envers toutes les victimes

Les FDU-Inkingi condamnent l’instrumentalisation du génocide à des fins politiciennes qui se traduit notamment par le musèlement de tous les opposants au FPR qui ne partagent pas la version des faits du régime du FPR. Des opposants hutu et tutsi sont actuellement traqués, emprisonnés, assassinés pour le seul fait de refuser de cautionner le mensonge entretenu par régime du Général Paul Kagame.

Rwanda: Il ne faut pas se laisser tromper par le régime pernicieux rwandais

Victoire Ingabire et son parti, les FDU-Inkingi, sont injustement rangés du côté des incendiaires par un régime qui ne tolère pas les opposants et cherche à régner en divisant la société rwandaise en deux camps irréconciliables. Par Emmanuel Mwiseneza, délégué à l’Information et à la communication, FDU-Inkingi

Nous apprécions l’avocat genevois Nils de Dardel pour son engagement en faveur des rescapés tutsis du génocide du printemps 1994. Il fait partie des personnes qui ont témoigné de l’empathie envers les victimes. Porter haut, comme lui, le combat avec et pour des rescapés tutsis afin que ce génocide ne soit jamais oublié ou que nul ne le dénie ou ne le relativise est une posture humaniste digne de respect. Nous sommes en revanche indignés quand, dans son combat, Nils de Dardel s’en prend à des personnes qui s’engagent, corps et âme, à jeter des ponts entre toutes les composantes de la société rwandaise, tutsie et hutue notamment, à entretenir le devoir de mémoire et à projeter le pays dans une nouvelle espérance du vivre ensemble, dans le respect mutuel et selon les règles de démocratie, de justice et de véritable réconciliation…..

 Lien pour lire l’ article complet