Tag Archives: Fdu-Inkingi

Hommage aux victimes du génocide et des crimes contre l’humanité commis au Rwanda

En mémoire aux victimes Tutsi

A la veille du 20ème anniversaire commémoratif du génocide perpétré contre les Tutsi de l’intérieur du Rwanda d’avril à juillet 1994, les Forces démocratiques unifiées FDU-Inkingi rendent hommage et s’inclinent devant la mémoire de toutes les victimes tutsi de cette tragédie qui s’est abattue sur le peuple rwandais. Cette barbarie a été  le résultat des extrémistes qui n’agissaient que pour leurs propres intérêts et non pour ceux d’une quelconque ethnie.

Les FDU-Inkingi ne condamneront jamais assez cette négation extrême du droit à la vie et à l’humanité des victimes qui a eu lieu dans notre pays, le Rwanda.

En mémoire aux victimes Hutu et Twa

Pendant le génocide perpétré contre les Tutsi, d’autres membres de la communauté rwandaise, les Hutu et les Twa, ont été victimes des tueries à cause de leurs ethnies et/ou leurs pensées. Ces autres Rwandais n’ont pour l’instant pas droit à la mémoire. Les FDU-Inkingi continuent à fustiger une mémoire discriminatoire et demandent à tous les Rwandais d’avoir l’empathie envers toutes les victimes du drame rwandais.

Justice envers toutes les victimes

Les FDU-Inkingi condamnent l’instrumentalisation du génocide à des fins politiciennes qui se traduit notamment par le musèlement de tous les opposants au FPR qui ne partagent pas la version des faits du régime du FPR. Des opposants hutu et tutsi sont actuellement traqués, emprisonnés, assassinés pour le seul fait de refuser de cautionner le mensonge entretenu par régime du Général Paul Kagame.

Rwanda: Par le fait du prince, le Secrétaire Général Intérimaire des FDU Inkingi, Sylvain Sibomana, écope d’une peine de deux ans d’emprisonnement

Kigali, le 22 Novembre 2013

Ce vendredi, le Tribunal de Nyarugunga a rendu le verdict du jugement de Messieurs Sylvain Sibomana et Dominique Shyirambere poursuivis de :

• Organiser des manifestations non autorisées lors du procès en appel près la Cour Suprême de la Présidente des FDU-Inkingi, Madame Victoire Ingabire Umuhoza en date du 25 mars 2013 ;

• Dénigrer les autorités en charge de la sécurité publique.

Ce procès avait auparavant été jugé par le tribunal de grande instance de Gasabo qui s’était déclaré incompétent et l’avait renvoyé au Tribunal inférieur de Nyarugunga, lequel tribunal avait eu à examiner l’instruction à charge du ministère public en date du 4 novembre 2013.

Dans son prononcé, le Tribunal de grande instance de Gasabo a condamné Monsieur Sylvain Sibomana d’une lourde peine de prison de deux ans et d’une coquette amende de 1 million de francs rwandais, tandis que Monsieur Dominique Shyirambere écope de cinq mois d’emprisonnement et d’une amende équivalente.

Rwanda: L’Ambassadeur des Pays-Bas rend une visite de courtoisie à Madame Victoire Ingabire Umuhoza

Kigali, le 21 Novembre 2013

Ce jeudi, vers 13h00, l’Ambassadeur des Pays-Bas au Rwanda, Son Excellence Leoni CUELENAERE, a rendu une visite de courtoisie à Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU-Inkingi, détenue à la tristement célèbre prison centrale de Kigali depuis Octobre 2010.

Au cours de leurs entretiens, les deux interlocuteurs ont évoqué des questions liées à la démocratisation au Rwanda et à la situation dans la sous-région des Grands Lacs d’Afrique.

Rwanda: Des citoyens rwandais arrêtés au motif d’avoir écrit au premier minister

Le 17 septembre 2013.

Les FDU-Inkingi s’insurgent contre l’arrestation par la police d’une quarantaine de personnes sans aucun motif valable.

De retour du bureau du premier ministre où une delegation de chauffeurs de taxi et d’étudiants des universités rwandaises y avait remis une pétition, la délégation a rencontré un groupe qui voulait savoir à chaud si la pétition avait été acceptée. Au moment où les deux délégués montraient le cachet de la primature prouvant que la mission qui leur avait été confiée avait été remplie, la police a fait irruption et procédé à des arrestations aveugles de personnes présentes. La pétition  sollicitait l’intervention personnelle du premier minister dans deux dossiers chauds de l’actualité à savoir la suppression des prêts pour payer les frais d’études en perpétuelle augmentation et l’interdiction à certains taxi d’opérer au centre ville.