This is default featured post 1 title
This is default featured post 2 title
This is default featured post 3 title
This is default featured post 4 title
This is default featured post 5 title
This is default featured post 6 title

RWANDA: LES FDU-INKINGI S’OPPOSENT FERMEMENT A LA GESTION-CONSERVATION DES ARCHIVES DU TPIR PAR LE FPR, L’UN DES ACTEURS DES CRIMES DE 1994.

Le gouvernement du Front Patriotique rwandais persiste et intensifie la pression pour se voir confier les Archives du TPIR. Cette démarche est loin d’être anodine. Il convient de rappeler l’importance capitale des Archives du TPIR eu égard, notamment, à l’aboutissement de la mission de justice en général et, en particulier, de l’enjeu crucial ayant conduit à la création du TPIR.

Le processus judiciaire du TPIR a été institué par la résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies n° 955 du 08 novembre 1994. Au vu de la lettre de ladite résolution, la mission assignée au Tribunal Pénal International pour le Rwanda est double :

-                 punir les crimes internationaux ayant été perpétrés au Rwanda en 1994 ;

-                 aider le peuple rwandais à se réconcilier.

UN REFERENDUM EN VUE D’ENRACINER LE REGIME REPRESSIF DU GENERAL PAUL KAGAME EST UNE CATASTROPHE POUR LE RWANDA

COMMUNIQUE DE PRESSE No 006

 

La plate-forme de l’opposition politique rwandaise composée des partis Amahoro-PC, FDU-Inkingi, PDP-Imanzi, PS-Imberakuri et RNC-Ihuriro, a appris avec consternation et condamne dans les termes les plus forts possibles l’ordre présidentiel rendu public par le général Paul Kagame, fixant les dates pour un référendum afin que la population approuve son rêve de devenir président à vie.

RWANDA: POSITION DE LA PLATEFORME D’OPPOSITION SUR LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 101 DE LA CONSTITUTION RWANDAISE

NOTE D’INFORMATION

 

Introduction

La Constitution rwandaise adhère solennellement, dans son préambule, à un certain nombre de principes et idéaux tant nationaux qu’internationaux. Il est notamment stipulé en son alinéa 6 : « Résolus à bâtir un État de droit fondé sur le respect des libertés et droits fondamentaux de la personne, la démocratie pluraliste, le partage équitable du pouvoir, la tolérance et la résolution des problèmes par le dialogue ». Ces principes et idéaux ont été pensés par le constituant comme conditions pour une paix durable et une véritable réconciliation du peuple rwandais.

Avec la  modification de l’article 101 de la Constitution, nous assistons à un reniement total des principes fondamentaux de l’Etat de droit (Titre I) dans le but inavoué de faire un coup d’Etat constitutionnel en vue d’établir une constitution taillée sur mesure (Titre II) pour permettre au Président Kagame de s’éterniser au pouvoir. Il sied de tirer quelques conclusions et recommandations (Titre III) susceptibles de contribuer à la sauvegarde de la légalité constitutionnelle.

PDF DOC.

RWANDA : ARRESTATION ARBITRAIRE DU PORTE-PAROLE DU PDP-IMANZI Jean-Marie Vianney KAYUMBA et de HOMOLOGUE DU FDU-INKINGI Fabien TWAGIRAYEZU

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Ce jeudi 10 décembre 2015 vers 14heures, une délégation du FDU-INKINGI et du PDP-IMANZI a été arrêtée lorsqu’elle s’est présentée au bureau du Premier  Ministre Rwandais pour déposer une copie de la demande d’autorisation pour une manifestation organisée par le CCP (cadre de concertation permanent) regroupant les FDU, le PDP et le PS au Rwanda.

Cette manifestation a pour but de montrer, au monde entier, que le régime du FPR-Inkotanyi veut utiliser le référendum dont l’issu est connu d’avance pour permettre à Paul Kagame de se maintenir au pouvoir au-delà de 2017.

RWANDA : LE PREMIER VICE-PRESIDENT DE LA PRISONNIERE POLITIQUE , Mme VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA, A ETE ARRETE POUR OUVRIR LA VOIE A L’INTRONISATION A VIE DU PRESIDENT PAUL KAGAME

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Ce vendredi matin 04 décembre 2015, nous avons appris de source sure que la police rwandaise a procédé à  l’arrestation de Monsieur Boniface Twagirimana, Premier Vice-Président des FDU INKINGI sans aucun mandat d’arrêt.

Le Premier Vice-Président des FDU-Inkingi serait accusé d’avoir exprimé à la Radio Voix de l’Amérique (VOA), sa désapprobation sur la gestion du pays par le FPR et dénoncé les manipulations en cours de la Constitution par le régime du Président Paul Kagame. 

Droit de réponse à article de presse « Rwanda : l’aventure ambiguë de Victoire Ingabire » de M. Mehdi Ba de Jeune Afrique

Votre article« Rwanda : l’aventure ambiguë de Victoire Ingabire » du 25/11/2015 contient trop d’amalgames et transpire votre partisannerie toujours affichée pour la dictature de Paul Kagame. Au cours des audiences, Victoire Ingabire a prouvé, au-delà de tout doute raisonnable, que les charges retenues contre elle n’étaient étayées par aucune preuve ni un quelconque fait vérifiable. Ce qui révèle un procès purement politique.