RWANDA : UNE NOUVELLE STRATEGIE DE NEUTRALISER PAR LA TORTURE MADAME VICTOIRE INGABIRE ET SIBOMANA SYLVAIN

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Dans notre communiqué du 28/07/2015, nous avons porté à la connaissance du public les différentes contraintes exercées par la direction de la prison de Kigali pour pousser au désespoir Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU INKINGI. Ils ont été jusqu’à obliger son avocat conseil à demander de nouveau une autorisation de s’entretenir avec sa cliente Madame Victoire Ingabire Umuhoza. 

Pourtant, ces autorités savent bien que Maître Gatera Gashabana est bel et bien son avocat conseil dans l’acte d’accusation qu’elle a déposé devant la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples sise à Arusha, puisqu’il y a eu l’échange des mémo entre lui et le représentant du Gouvernement rwandais. Depuis lors, Maître Gatera Gashabana attend la réponse.

A partir de ce 11/08/2015, dans le but de la faire craquer, la direction de la prison de Kigali a exigé que les services de renseignement examinent la ration de nourriture que les membres de son parti lui apportent pour, soi-disant, vérifier si on n’y aurait pas caché ni drogue ni autres objets illicites. Pourtant chaque fois que cette nourriture arrive dans sa cellule, ceux qui sont chargés de la garder la scrutent. Vu que la nourriture ainsi fouillée de fond en comble avec des fourchettes sans garantie de propreté,  à la fin  elle ressemble à l’aliment pour cochons, Madame Victoire  Ingabire Umuhoza a refusé de le manger. Il est évident que cette manœuvre vise à trouver un prétexte afin de mettre fin à ce droit de recevoir ces provisions alimentaires, obtenu pour des raisons médicales. 

Ce mauvais traitement ne se limite pas à Madame Victoire Ingabire Umuhoza puisque le Secrétaire Général du Parti FDU-INKINGI,  Sylvain Sibomana, est dans la même situation. En effet, jusqu’il y a peu, il avait l’attestation médicale portant le numéro 1003/08/2014 qui l’autorisait à bénéficier d’un apport de provision et qui a été délivrée par un médecin agréé. Mais, sur base de prétextes insensés, les autorités de la prison de Gasabo ont refusé de prolonger la validité de la dite attestation de sorte que, depuis le 05/08/2015, Monsieur Sylvain Sibomana ne reçoit plus ses provisions de nourriture.

La Parti FDU-INKINGI condamne encore une fois ce traitement inhumain et dégradant, dont sont victimes ses dirigeants et demandent au régime du FPR de respecter les droits des prisonniers reconnus par les conventions internationales. Le Parti FDU-INKINGI constate que ce genre d’actes ne diffère en rien  de la torture dénoncée par ces conventions.

 

Fait à Kigali le 11/08/2015

Boniface Twagirimana

1er Vice-Président du Parti FDU-INKINGI.

PDF : RWANDA UNE NOUVELLE STRATEGIE DE NEUTRALISER PAR LA TORTURE MADAME VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA ET SIBOMANA SYLVAIN