RWANDA: MADAME IRAGENA ILLUMINEE SUCCOMBEE AUX TORTURES DES AGENTS DE SERVICES SECRETS RWANDAIS

Nous venons d’apprendre de la famille de madame IRAGENA Illuminée, enlevée le matin du 26 mars 2016 sur le chemin de son travail à l’hôpital Roi Fayçal de Kacyiru à Kigali, qu’elle aurait succombé aux tortures lui infligées par les agents des services secrets de sécurité rwandais.

Madame Iragena Illuminée était réputée pour son dévouement à la cause des plus démunis de la société. Elle était responsable d’une ONG locale, ABIRU, qui s’occupe de la scolarisation des enfants issus de familles à revenus très modestes de Kigali. Elle était mère de trois enfants mineurs ; son mari a dû s’enfuir après l’enlèvement de son épouse pour éviter d’être arrêté ou enlevé.

En dépit de l’alerte de la famille aux autorités concernées immédiatement après l’enlèvement et de notre alerte lancée le 12 Avril 2016, aucune information officielle n’a filtré des services chargés de la protection des citoyens sur le cas de madame IRAGENA Illuminée. Elle n’a jamais été présentée devant un juge pour une quelconque inculpation. Bien au contraire, des informations dignes de foi l’ont successivement signalée au tristement célèbre camp militaire de Kami, puis au camp militaire de Kanombe, avant de perdre toute trace. Elle avait probablement été transférée dans un des nombreux “Safe house” (lieux de détention secrète) éparpillés à Kigali.

Le  camp militaire de Kami , dans les banlieux de Kigali est réputé pour sa cruauté au cours des interrogatoires pour extraire de faux témoignages.

L’arrestation suivie de disparition de madame IRAGENA Illuminée nous semblait liée à l’enlèvement de notre trésorière, mademoiselle Gasengayire Léonie, en date du 26 mars 2016. En effet, lors de son enlèvement à la prison centrale de Kigali, elle était en possession du livre écrit par la prisonnière politique madame Victoire Ingabire Umuhoza. Ce livre appartenait à madame Iragena Illuminée qui avait mis son nom en première page. Lors de son interrogatoire au CID, la police avait fait allusion à ce livre, qui rappelons-le, n’est pas interdit officiellement au Rwanda et dont la possession ne devrait en aucun cas être un crime.

Les FDU-Inkingi demandent aux autorités rwandaises de faire toute la lumière sur cette affaire. Dans un pays qui se targue d’être l’un des plus sûrs de la région, il n’est pas normal qu’un citoyen disparaisse pendant 6 mois sans que les autorités fournissent la moindre information à la famille. La réincarcération de mademoiselle Gasengayire Léonille, qui avait été enlevée en même temps que l’arrestation de madame Illuminée, ajoute aux inquiétudes quant aux véritables intentions de ce gouvernement, qui, sous le couvert de sa politique ultra sécuritaire, veut se débarrasser de toute voix de l’opposition réelle ou supposée.

Fait à Londres, le 30 Août 2016

FDU-INKINGI
Justin Bahunga
Commissaire aux Relations Extérieures et Porte-parole
jbahunga@yahoo.co.uk

Immaculée-Iragena-Assassinée-Torture.Press-release-FRA