RWANDA: LE TROISIEME CONGRES DES FDU-INKINGI TENU A ORLEANS EN FRANCE

Du 3 au 4 septembre 2016, les FDU-Inkingi ont tenu leur troisième congrès ordinaire.

Après le mot de bienvenue de M. Emmanuel Dukuzemungu, représentant le Comité Politique Local (CPL) d’Orléans qui a accueilli ce congrès, une minute de silence a été observée pour les camarades de lutte incarcérés au Rwanda à cause de leur combat politique, parmi lesquels notre Présidente Mme Victoire Ingabire Umuhoza et notre premier secrétaire général M. Sylvain Sibomana. Une minute de silence a été ensuite observée pour notre collègue Stanis Niyibizi, Président du CPL Hollande, qui nous a quitté ainsi que pour Mme Illuminée Iragena succombée aux tortures des services secrets du Front Patriotique Rwandais (FPR) le 30 août 2016.

Après vérification du quorum, le congrès fut ensuite officiellement ouvert par M. Joseph Bukeye, 2ème vice-président, au nom de la présidente du Parti emprisonnée au Rwanda.

Il a insisté sur le caractère spécial de ce 3ième congrès ordinaire: en effet, ce troisième congrès est le premier qui se tient deux ans après la mise en place du premier comité directeur démocratiquement élu.

Il se tient dans un climat serein résultat de la mise en application des recommandations du dernier congrès d’Alost en Belgique ayant conduit à une meilleure gestion du parti pendant les deux années écoulées. Par ailleurs, il se tient au moment où le Rwanda est caractérisé par un climat d’insécurité sans précédent  et par un « état de guerre  qui ne dit pas son nom » qui pèse sur le pays et qui se manifeste par des incitations publiques aux exécutions sommaires dont les hauts responsables politiques et militaires rwandais  se rendent publiquement coupables.

Il a ensuite rappelé le souhait que la prisonnière politique Mme Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU-Inkingi, a exprimé aux juges de la Cour Africaine des droits de l’homme et des Peuples soulignant que « si exprimer et incarner les revendications du peuple rwandais est un crime », alors  elle préfère rester en prison plutôt que de se taire et de trahir cette cause. Le deuxième vice-président a exhorté les congressistes à relayer ce message à tous les membres des FDU-Inkingi pour qu’ils soient les porte-paroles des sans-voix, des personnes qui sont des victimes journaliers des injustices de tout genre, des personnes portées disparues, de  celles qui sont injustement jetées en prison ou sommairement exécutées… et d’être prêts à aller jusqu’au bout quitte à se sacrifier pour servir cette noble cause.

Les congressistes ont ensuite écouté attentivement le message de la Présidente des FDU-Inkingi, Mme Victoire Ingabire Umuhoza, actuellement  prisonnière politique du régime dictatorial du FPR. Elle a invité les congressistes à persévérer dans une lutte déterminée pour sauver le peuple rwandais du gouffre socio-économique et sécuritaire dans lequel le FPR l’a enfoncé.

Le Comité sortant a ensuite fait une analyse critique de son mandat et a présenté son bilan  largement positif suite à la sérénité qu’il a su créer dans l’équipe de direction. Ce bilan fut aussi jugé positif par la Commission Suivi-Evaluation qui a présenté son rapport au congrès.

Les travaux du congrès se sont poursuivis par l’analyse critique des actions menées pour atteindre les objectifs que le comité sortant s’était fixés, ce qui  qui a permis de dégager les orientations politiques qui serviront de références pour le programme d’activités  du prochain mandat.

Après la démission du Comité sortant, la Commission électorale a annoncé les candidatures, avant d’entamer les élections du nouveau bureau politique.

Les résultats des élections du Bureau Politique sont les suivants :

-          Présidente                                                                   : Mme Victoire Ingabire Umuhoza

-          Premier Vice-Président                                              : M. Boniface Twagirimana

-          Deuxième Vice-Président                                           : M. Joseph Bukeye

-          Premier Secrétaire général                                        : M. Sylvain Sibomana

-          Deuxième Secrétaire général                                     : Dr. Emmanuel Mwiseneza

Après la mise en place du Bureau politique, les commissaires suivant ont été proposés et approuvés par le Congrès :

-        Mobilisation politique                                              : Dr. Innocent Biruka

-        Relations Extérieures                                               : M. Justin Bahunga

-        Plateforme, relations avec les autres partis

politiques et la société civile :                                            : M. Charles Ndereyehe

-        Stratégies et affaires politiques                                : M. Placide Kayumba

-        Affaires financières et promotion de la femme     : Mme Naomie Mukakinani

-        Jeunesse                                                                        : M. Fidèle Kabera

-        Réfugiés & Affaires sociales                                      : M. Emmanuel Dukuzemungu

-        Sécurité & documentation                                        : M. Pierre Claver Karangwa

-        Affaires juridiques et droits de l’homme                : M. Joseph Mushyandi

-        Information et Communication                               : Dr. Emmanuel Mwiseneza

En ce qui concerne les commissions spéciales, le Congrès en a désigné trois, qui ont élu leurs présidents comme suit :

-          Commission Suivi-Evaluation                         : M. Joram Mushimiyimana

-          Commission Discipline                                     : M. Jean Baptiste Rumagihwa.

-          Commission Electorale                                     : M. Augustin Munyaneza

Dans son mot de clôture, le deuxième vice-président, M. Joseph Bukeye, a remercié ceux qui ont préparé le congrès ainsi que les congressistes pour leur participation active et sereine dans les travaux du Congrès.  Il a enfin remercié la nouvelle équipe qui a accepté de travailler avec la Présidente du parti et ses collaborateurs pour conduire le parti à la réalisation de sa mission qui est celle d’instaurer un régime démocratique et respectueux des droits humains au Rwanda.

 

Fait à Orléans, France, le 4 Septembre 2016

Dr. Emmanuel Mwiseneza, Deuxième Secrétaire Général

COMMUNIQUE-presse.3ieme-Congres-Ordinaire-FRA