Rwanda : Le Parti FDU-Inkingi se préoccupe des nouvelles restrictions des droits de la prisonnière politique Madame Victoire Ingabire Umuhoza

Communique de presse

Le gouvernement rwandais met les bouchées doubles pour étouffer dans sa cellule Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA, en interdisant son droit de visite, ses activités socio-culturelles ainsi que les visites de travail de son équipe de défense. Ce 29 janvier 2016, les autorités pénitentiaires viennent d’éconduire un groupe de 5 personnes qui devaient lui rendre visite, ce qui est un signe avant-coureur d’un isolement total.

Rappelons que Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA, après avoir subi un procès politique, fut condamnée à 8 ans de prison, peine qui fut multipliée , contre toute logique,  par deux en appel en 2013. Et, depuis lors, elle est dans une cellule isolée à la prison dite 1930 à Kigali. Depuis qu’elle est dans cette prison, Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA  a vu beaucoup de changements dans sa vie carcérale. En effet, à plusieurs reprises, son avocat a été fouillé et interdit de visite ; sa ration alimentaire a été tripatouillée, ses livres de prière et de lecture ont été réquisitionnés…

Aujourd’hui, le pouvoir vient d’annoncer davantage de restrictions de ses droits. Alors qu’elle avait droit à une visite hebdomadaire de cinq personnes parmi ses proches, le pouvoir ramène ce nombre à une seule personne sans aucune justification valable. Les autorités carcérales ont d’abord prétendu que la mesure s’appliquait à tous les prisonniers pour « alléger la charge de travail des gardiens », mais il s’est avéré que la mesure ne visait que madame Victoire Ingabire Umuhoza seule.

Les enjeux inavoués du gouvernement rwandais

Cette mesure arrive au moment le plus crucial, car Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA est appelée à se présenter devant ses juges à la Cour Africaine des Droits de l’Homme à Arusha en début mars, pour contester le procès politique qu’elle a subi devant les cours et tribunaux du Rwanda. Alors qu’elle doit se concerter davantage avec ses proches et son avocat, pour casser son moral, le pouvoir décide de réduire au strict minimum ses visites et son contact avec son équipe de défense. En effet,  Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA a besoin de se concerter avec son équipe de défense et avec ses proches, pour être prête à comparaître devant la Cour à Arusha. Si le pouvoir décide de restreindre au plus bas niveau tout contact avec l’extérieur, c’est dans le but de la priver d’une préparation adéquate de son procès imminent, en vue qu’elle ne tire pas profit de sa comparution devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme.

Rappelons que la détention sans visites, tout comme l’isolement carcéral, est une pratique réprimée par les normes internationales depuis le XIXème siècle et considérée, aujourd’hui comme une forme de traitement inhumain. Les modalités de visite et de jouissance de droits socio-culturels de Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA, à savoir cinq contacts par semaine et le droit à participer au culte en prison, sont un minimum légal intangible. Par ailleurs, il y a bien des prisonniers qui ont plus de faveur que ça dans le même établissement et le contraire serait une discrimination.

Le Parti FDU-Inkingi exprime sa plus grande préoccupation par le fait que le pouvoir voudrait que Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA déprime au lieu de faire valoir ses droits à recouvrer la liberté. Elle a droit, dans l’attente de sa comparution devant la Cour d’Arusha, à une présence de ses proches mais aussi de plus de contacts libres et en temps réels avec son avocat.

Nous prions la Communauté Internationale et les Amis du Rwanda de rappeler au gouvernement rwandais le caractère irréfutable des normes minima de traitement de personnes en détention, imposées par le droit international auquel le Rwanda est parti, en vue de faire cesser toutes restrictions aux droits de Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA prisonnière politique.

 

Fait à Londres le 29 janvier 2016

 

Justin Bahunga

Commissaire chargé des Relations extérieures aux FDU-Inkingi et Porte-parole des FDU-Inkingi.

jbahunga@yahoo.co.uk

Rwanda: Le Parti FDU-Inkingi se préoccupe des nouvelles restrictions des droits de la prisonnière politique Mme Victoire Ingabire Umuhoza(PDF)