Category Archives: COMMUNIQUE DE PRESSE

LES AUTORITES DU RWANDA DOIVENT ASSUMER OUVERTEMENT LEUR RESPONSABILITE DE GOUVERNER POUR TOUS ET CESSER DE JOUER LE CACHE-CACHE POUR ATTISER LES CONFLITS ET LES INJUSTICES.

COMMUNIQUE DE PRESSE

LES AUTORITES DU RWANDA DOIVENT ASSUMER OUVERTEMENT LEUR RESPONSABILITE DE GOUVERNER POUR TOUS ET CESSER DE JOUER LE CACHE-CACHE POUR ATTISER LES CONFLITS ET LES INJUSTICES.

En date du 31 janvier 2021, Madame IDAMANGE IRYAMUGWIZA Yvonne, résidant à Kigali, a mis en ligne une vidéo sur YouTube dans laquelle elle expose largement les griefs à l’encontre de l’autorité publique en rapport avec les injustices que subit la population. En particulier elle détaille l’état de détresse qui prévaut à la suite du confinement et des autres mesures prises en rapport avec la pandémie Covid-19. Le parti FDU-INKINGI, et l’opposition politique à l’étranger en général, ne cesse de dénoncer les injustices commises à l’encontre de la population dans divers domaines de la vie quotidienne au Rwanda. Les rwandais de l’intérieur croupissent sous la dictature du FPR et ont peur. Rares sont ceux qui osent parler du mal qui leur est fait.

Déclaration des FDU-Inkingi à l’occasion du 60ième Anniversaire de la Démocratie au Rwanda.

Déclaration des FDU-Inkingi à l’occasion du 60ième

Anniversaire de la Démocratie au Rwanda.

 

Rwandaises,

Rwandais,

Chers compatriotes et amis du Rwanda,

 

Le 28 janvier est une date importante dans l’histoire récente du Rwanda. Le 28 janvier 2021 marque le 60ième anniversaire de la démocratie au Rwanda. À cette date du 28 janvier 1961, les élus du peuple rwandais, à savoir les « Bourgmestres et conseillers communaux » se sont réunis à Gitarama et ont pris une décision historique de remplacer le régime de monarchie absolue par un régime républicain (Res Publica = les affaires publiques = ibya Rubanda) : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

(English) RWANDA: MOTHERS SEPARATED FROM THEIR BABIES AND DUMPED IN VAGRANT CENTRES.

RWANDA: MOTHERS SEPARATED FROM THEIR BABIES AND DUMPED IN VAGRANT CENTRES.

 

The FDU-Inkingi have learnt with shock that since the 31st of December 2020, the Rwandan authorities in the western province made a clampdown on alleged smugglers and damped them in Kanzenze transit centre, one of the many centres around the country established to accommodate “anyone exhibiting deviant behaviours,” defined as “actions or bad behaviour such as prostitution, drug use, begging, vagrancy, informal street vending, or any other deviant behaviour that is harmful to the public” before they are transferred to rehabilitation Centre”. People can be held in these transit centres for up to two months, without any other further legal justification or oversight.

(Kinyarwanda) RWANDA : Hari ababyeyi batandukanijwe n’abana bato babo, maze bajugunywa mu bigo by’inzererezi

ITANGAZO

RWANDA : Hari ababyeyi batandukanijwe n’abana bato babo, maze bajugunywa mu bigo by’inzererezi

Ishyaka FDU-INKINGI ribabajwe no kumva ko guhera italiki ya 31/12/2020, mu ntara y’Uburengerazuba, abayobozi baho batoratoye abantu bose bakekwaho ibyaha cyangwa abo bita nzererezi, maze babarundanya mu kigo cya Kanzenze. Icyo kigo ni kimwe mu bindi byinshi biri mu gihugu byagenewe gushyirwamo abo bita ko bafite “imyitwarire idahwitse” ni ukuvuga abo bita ko bafite uburaya, kunywa urumogi, gusabiriza, kuba inzererezi, kugurisha uducogocogo mu mihanda (abazunguzayi) cyangwa indi myitwarire abayobozi bita ko ibangamiye kwitwara neza mu ruhame. Abashyizwe muri ibyo bigo baba bategereje na none kuhava bajyanwa mu bigo ngororamuco (Rehabilitation Centre).

(English) FDU-INKINGI CHAIRMAN, MR. JUSTIN BAHUNGA, 2021 NEW YEAR MESSAGE

FDU-INKINGI CHAIRMAN, MR. JUSTIN BAHUNGA, 2021 NEW YEAR MESSAGE

 

Fellow Rwandans,

Friends of Rwanda,

 

We have come to the end of the year 2020 and are entering the New year 2021. On behalf of FDU-Inkingi and on my own behalf, it is my great pleasure to wish you a Happy New Year 2021.

 

We are conscious that many of us are going through difficult times which have been compounded by COVID 19 pandemic. However, let us not lose hope because everything has an end.

 

As a party, we are pleased that the year 2020 ends with the party standing in a stronger position despite the persistent onslaught by the RPF regime, oftentimes using its political cadres and friends.

(Kinyarwanda) IJAMBO RYA JUSTIN BAHUNGA, PREZIDA WA FDU-INKINGI

IJAMBO RYA JUSTIN BAHUNGA, PREZIDA WA FDU-INKINGI

RYO GUSOZA UMWAKA WA 2020 NO KWAKIRA UMWAKA MUSHYA WA 2021

 

Banyarwanda, Banyarwandakazi, nshuti z’Urwanda

 

Umwaka wa 2020 urarangiye, tugiye kwinjira m’uw’ 2021. Mw’izina ry’ishyaka FDU-INKINGI no mw’izina ryanjye bwite nishimiye kubifuliza umwaka mushya muhire wa 2021. Turabizi ko abenshi muri twe barimo kunyura  mu bihe bikomeye byahuhuwe n’ icyorezo cya COVID-19, ariko mwihangane, nta mvura idahita.

Le message du Pape François, Chef du Vatican, aux autorités du Rwanda doit être entendu.

DECLARATION DE PRESSE :

Le message du Pape François, Chef du Vatican, aux autorités du Rwanda doit être entendu.

 

A l’occasion de la messe solennelle célébrée à Kigali le 6 décembre 2020 par le nouveau cardinal rwandais Son Éminence Antoine KAMBANDA, le Pape François a délivré un message aux autorités politiques, civiles et militaires rwandaises par la voix du Nonce apostolique au Rwanda, l’Archevêque Andrjez JOZWOWICZ.

Ce message porte principalement sur les points suivants :

  1. Le Pape encourage l’église et toute la société rwandaise à faire du Rwanda une meilleure demeure, commune pour tous les rwandais, à travers le processus de guérison par le pardon et la réconciliation ;
  2. Le Pape François appelle à la solidarité qui donne plus d’attention aux plus démunis : les pauvres et les rejetés sociaux ;
  3. Le Pape François préconise les méthodes du vivre ensemble tendant à convaincre et persuader plutôt que d’imposer ;

Il demande aux autorités de défendre la population courageusement et avec compétence, à l’exemple d’un bon père de famille ;

(English) EXTRAORDINARY CONGRESS OF THE FDU- INKINGI 05 SEPTEMBER 2020

PRESS RELEASE (PDF)

The FDU-Inkingi held an extraordinary Congress on 05 September 2020by VIDEO CONFERENCE.

The Congress was opened and chaired by Mr. Justin Bahunga, President of FDU-INKINGI.

After the presentation of the agenda by the Secretary General of the Party, Mr. Fidèle Kabera, Mr. Justin Bahunga explained in his speech that the COVID-19 pandemic does not allow to hold a face to face ordinary congress in person at this point in time as it should be. 

CONGRES EXTRAORDINAIRE DES FDU- INKINGI DU 05 SEPTEMBRE 2020

COMMUNIQUE DE PRESSE (PDF)

 

Les FDU-Inkingi ont tenu un Congrès extraordinaire le 05 septembre 2020.

Ce Congrès a été ouvert et présidé par Mr Justin Bahunga, président des FDU-INKINGI.

Après la présentation de l’ordre du jour par le Secrétaire général du Parti, Mr Fidèle Kabera, Mr Justin Bahunga a expliqué, dans son allocution, que la pandémie COVID-19 ne permet pas de tenir un congrès ordinaire en présentiel.

(English) THE KIDNAPPING OF MR PAUL RUSESABAGINA BY THE RWANDAN GOVERNMENT IS AN ACT OF STATE TERRORISM THAT FALLS WITHIN THE SCOPE OF INTERNATIONAL CRIMINALITY.

PRESS RELEASE (PDF)

On 31 August 2020, the party FDU-INKINGI (United Democratic Forces) learned through the media that Mr. Paul RUSESABAGINA, president of the opposition party PDR-Ihumure and member of the political platform MRCD, was kidnapped and then repatriated to Rwanda.

Les FDU-Inkingi dénoncent une énième tentative de désinformation et de calomnie à leur encontre par le régime du Front Patriotique Rwandais.

COMMUNIQUE DE PRESSE (PDF)

Vendredi le 17 juillet 2020, les autorités de Kigali ont paradé 57 personnes qui auraient appartenus à des groupes armés. Une parade qui pose question dans la mesure où ces derniers devraient être considérés comme prisonniers de guerre, si les faits relatés étaient réels. Dans les interviews de ces détenus dont la plupart ont été internés dans le « Centre de lavage de cerveau » de Mutobo, les autorités de Kigali ont une fois de plus tenté d’impliquer les FDU Inkingi dans ces attaques armées.

Les FDU-Inkingi s’insurgent contre cette énième campagne de désinformation organisée par le régime du FPR.

 

Nous tenons à rappeler au FPR que notre parti FDU-Inkingi n’a cessé de demander et d’œuvrer pour la tenue d’un dialogue hautement inclusif (DIRHI) entre tous les Rwandais comme voie de solution durable aux problèmes socio-politiques de notre pays. La seule réaction que nous avons reçue du gouvernement Rwandais n’est rien d’autre que des assassinats, emprisonnements, disparitions forcées de nos leaders dont entre autres : Habarugira JD, Mutuyimana Anselme, Dukuzumuremyi Syldio, Twagirimana Boniface, Ndereyimana Eugène, Iragena Illuminée.

Malgré cela nous réitérons que le dialogue inter-rwandais hautement inclusif reste la seule voie pour résoudre la crise politique rwandaise qui maintient plus de 500 mille Rwandais en exil et les 12 millions autres enfermés dans une  prison à ciel ouvert, dans leur pays.

 

Force est de constater malheureusement que, depuis 26 ans,  le FPR a choisi la violence au lieu d’écouter et de dialoguer. Le FPR doit donc assumer ses responsabilités. Si des rwandais continuent à être privés d’autres voies de se faire entendre, les risques sont grands pour qu’ils recourent à d’autres voies comme l’a fait le FPR en octobre 1990.

 

Par ailleurs, c’est avec stupéfaction que nous apprenons, via ces interviews, que le gouvernement rwandais envoie des citoyens civils faire des patrouilles pour contrer des attaques armées. Si ces faits étaient avérés, ceci témoignerait du peu d’intérêt que les autorités actuelles du Rwanda portent envers la population. Cela est d’autant plus criminel que la population croule sous le poids de taxe de sécurité, censées financer les services de sécurité.

 

Enfin nous appelons le gouvernement du FPR à cesser ses manœuvres consistant à crier aux loups et à voir les ennemis partout. Hier c’était la Tanzanie et son ex-Président son Excellence Kikwete qui étaient accusés de vouloir déstabiliser le Rwanda en proposant de dialoguer avec les rebelles des FDLR, aujourd’hui c’est l’Ouganda, le Burundi, la Zambie sans oublier la RDC constamment accusée et agressée.

 

Fait à Rouen, ce 21 Juillet 2020

 

Pour FDU-INKINGI

 

Théophile Mpozembizi

Commissaire des FDU-Inkingi chargé de l’Information et de la Communication

infocominfo@fdu-rwanda.com;info@fdu-rwanda.com

LES FDU-INKINGI S’INSURGENT CONTRE LES VIOLENCES PERMANENTES DU FPR ENVERS LES INVESTISSEURS RWANDAIS : « MIRONKO PLASTICS INDUSTRIES » DANS L’OEIL DU CYCLONE.

COMMUNIQUE DE PRESSE (PDF)

 La goutte qui fait déborder le vase est l’arrestation et la mise en garde à vue de Jean-Pierre Mironko, fils de l’industriel François-Xavier Mironko, propriétaire de l’entreprise MIRONKO PLASTIC INDUSTRIES, pour avoir prétendument volé du courant électrique de REG (Rwanda Energy Group). Les FDU-Inkingi s’insurgent contre les agissements terroristes du FPR qui ne font que se multiplier de plus en plus, plus particulièrement contre les investisseurs rwandais. Nous pouvons rappeler, entre autres, les cas de : Assinapol Rwigara, Vénuste Rwabukamba, Tribert Rujugiro, Félicien Kabuga, Bertin Makuza, dépouillés de leurs biens au profit du FPR.

 

Le fournisseur d’électricité REG a annoncé sur Twitter que l’usine Mironko de Kigali volait de l’électricité et a illustré le vol par des images de connexions à l’appui. L’usine en question est située dans le district de Kicukiro, secteur Gikondo, cellule Kanserege, village Marembo I.

Selon le journal « The Chronicles » du 26 juin 2020, cette usine ne fonctionnait pas depuis un certain temps. REG se faisant accompagner des services de sécurité, s’est rendu sur place pour constater le vol dans cette usine depuis longtemps fermée. Interpellé, le fils de l’industriel reconnaît ne pas être au courant de ce fait. Cela n’empêche pas son arrestation et sa mise en garde à vue par les services de sécurité.

Le père intervient pour demander sa libération mais REG lui demande de verser 10 millions de FRW pour clôturer ce dossier. Il y a lieu de se poser des questions sur la base de fixation de ce montant. Existe-t-il une législation qui fixe un montant forfaitaire en pareilles circonstances ? Ne pourrait-on pas soupçonner les agents REB d’avoir organisé ce montage puisque des témoins les avaient vus s’introduire dans l’usine et prendre des photos en l’absence du propriétaire ?

Face à la situation, Monsieur Mironko François Xavier se précipite pour aller chercher la somme exigée. Après le versement, le Parquet refuse de libérer son fils car, explique-t-il, le dossier vient d’être transmis au Tribunal.

Dans l’entre-temps, les harcèlements s’intensifient contre son fils en garde à vue, car on ne cesse de lui dire « Nous vous montrerons!». Mironko François-Xavier, de son côté, reçoit des menaces téléphoniques pour l’intimider. Ce qui se cache derrière, l’histoire nous l’apprendra.

 

Le combat est engagé contre Mironko François-Xavier et, si rien n’est fait pour arrêter ce terrorisme du Parti-Etat, il y aura encore d’autres entrepreneurs victimes qui se sont tus comme lui.

 

Fait à Rouen, ce 29 juin 2020

 

Pour FDU-INKINGI

 

Théophile Mpozembizi

Commissaire des FDU-Inkingi chargé de l’Information et de la Communication

infocominfo@fdu-rwanda.com; info@fdu-rwanda.com

COMMUNIQUE FINAL SANCTIONNANT UNE CONFERENCE INTERNATIONALE REUNISSANT LES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET LES ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES DE L’OPPOSITION DANS LE BUT DE CONSTRUIRE UN RWANDA OUVERT, CARACTERISE PAR LA LIBERTE, L’UNITE, LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES

Press Release (PDF)

Du 23 au 24 mai 2020 s’est tenu, par vidéoconférence, une conférence regroupant des associations de la société civile et les organisations politiques de l’opposition basées un peu partout dans le monde, avec pour but d’examiner ensemble les problèmes aigus auxquels fait face le Rwanda et de mener une réflexion sur les meilleures solutions.

 

Après avoir passé en revue les problèmes de la société rwandaise, leurs causes et des solutions possibles, les participants :

  1. Ont exprimé leur satisfaction de constater que trente-six organisations de la société civile et partis politiques de l’opposition ont pu répondre à l’invitation.
  2. Ont exprimé leur regret de constater que les rwandais continuent de subir les affres d’une dictature sans nom, qui bafoue allègrement les droits humains, où la séparation des pouvoirs reste un rêve, qui pratique la discrimination à plusieurs niveaux, qui a failli à réconcilier les rwandais et qui a verrouillé l’espace politique, qui s’oppose à toute forme de démocratisation du pays.
  3. Estiment impératif que les diverses organisations et associations rwandaises unissent leurs efforts pour œuvrer à un changement  politique pacifique, en vue de trouver des solutions durables aux graves problèmes qui pèsent sur la société rwandaise, en conséquence de l’absence de démocratie et du non-respect des droits humains.
  4. Trouvent qu’il est essentiel d’abattre les barrières de séparation érigées entre ceux qui ont une vue opposée au régime rwandais et de construire des ponts qui les unissent pour éviter de continuer à disperser leurs efforts.
  5. Ont souhaité que le reste des associations et organisations n’ayant pas pu participer à cette conférence, puissent s’associer aux actions et réunions ultérieures.
  6. Ont décidé qu’il soit mis en place un «Cadre de Concertation» ayant pour but d’analyser les nombreuses et riches idées émises lors de cette conférence. A cet effet les participants ont demandé à l’équipe qui a préparé cette rencontre de continuer à coordonner les travaux de ce « Cadre de Concertation » ; cette équipe a accepté cette mission.
  7. Ont exprimé leur satisfaction du fait que les élections qui se sont déroulées récemment  au Burundi se soient passées pacifiquement. Ceci est un pas important dans la culture du transfert de pouvoir par voie démocratique et pacifique.

 

Fait le 24 Mai 2020

 

LES SIGNATAIRES

 

  1. Observatoire des Droits de l’Homme au Rwanda (ODHR), Laurent Munyandilikirwa, Président;
  2. Fondation IBUKABOSE-RENGERABOSE, Mémoire et Justice pour tous, Emery Nshimiyimana, Secrétaire Général;
  3. Comité pour l’Unité, la Paix et la Réconciliation au Rwanda (CUPR): Noël Twagiramungu.
  4. Global Campaign for Rwandans’s Human Rights (GCRHR), René Mugenzi, Coordinateur;
  5. Centre de Lutte contre l’Impunité et l’Injustice au Rwanda (CLIIR), Joseph Matata, Coordinateur;
  6. Réseau International pour la Promotion et la Défense des Droits de l’Homme au Rwanda (RIPRODHOR), Théobald Rutihunza, Président;
  7. JAMBO asbl, Robert Mugabowindekwe, President;
  8. Coordinateur du Comité de Suivi de la Problématique des Réfugiés Rwandais (CSPR), Calixte Kanani, coordinateur;
  9. Initiative HUMURA, Aloys Simpunga, Président;
  10. Global Voice of Rwandan Refugees (GVRR), JMV Nyirimbirima, Chairperson ;
  11. Rwandan Platform for Dialogue, Truth, and Justice (RDTJ), Stany Rwandarugari, président ;
  12. Organization for Peace, Justice and Development in Rwanda and Great Lakes Region (OPJDR), Pascal Kalinganire, General Coordinator;
  13. Congrès rwandais du Canada (CRC), Pierre-Claver Nkinamubanzi, Président;
  14. Rwandiska föreningen för mänskliga rättigheter (RFMR), Nelson Gatsimbazi;
  15. Norway Sub Sahara Africa development organisation(NSADO), Rugema Kayumba, Président;
  16. Rwanda National Forum (RNF), Celestin Muhindura, President
  17. Association  rescapés du génocide des réfugiés rwandais au Congo (Ex-Zaïre-RDC) ARGR-INTABAZA, Faustin Ngarambe, Vice- président  ;
  18. Rwandan American Youth Association, John Muhire, Président;
  19. Initiative du Peuple pour l’Alliance Démocratique (IPAD), Gilbert Mwenedata, Président ;
  20. Institut Seth Sendashonga pour la Citoyenneté Démocratique ISCID asbl, Jean Claude Kabagema, Président
  21. Amahoriwacu, Peter Mutabaruka, Président.
  22. INGANZO GAKONDO, Fransua X Tulikunkiko, Président;
  23. Collectif des Victimes des crimes de masse commis dans la Région des Grands LacsAfricains, COVIGLA, Joseph Mushyandi, Administrateur;
  24. Rwandiske Forum i Oslo , FORUM RWANDAIS D’OSLO (RFO), Norvège, Edmond Habiyambere, Président;
  25. Liberté d’Expression Culture et Paix, LECP Info, Emmanuel Senga;
  26. Rwandan Alliance for the National Pact (RANP-Abaryankuna), Emmanuel Mugenzi, Coordinator in charge of political matters ;
  27. Pacte Démocratique du Peuple (PDP-IMANZI), Jean Damascène Munyampeta, Secrétaire Général;
  28. Convention Nationale Républicaine (CNR-Intwari), Général Emmanuel Habyarimana, Président;
  29. Mouvement Républicain pour la Paix et le Progrès, MRP, Bonaventure Uwanyirigira, Président;
  30. United Freedom Fighters (UFF-INDANGAMIRWA), JABO AKISHULI, Secrétaire Exécutif;
  31. RNC-Ihuriro, Jerôme Nayigiziki, Coordinateur;
  32. PSI-Imberakuri, Jean Baptiste Ryumugabe, Coordinateur;
  33. AMAHORO-PC, Etienne Masozera, Président;
  34. FDU-INKINGI, Justin Bahunga, Président;
  35. ISHEMA PARTY, Nadine Claire Kasinge, Présidente;
  36. Democratic Rwanda Party, DRP-ABASANGIZI, Anastase Gasana, President;

RWANDA: AID DONORS SHOULD ENSURE MONEY TO MITIGATE HEALTH AND ECONOMIC IMPACT OF COVID_19 IS NOT BANKROLLING RWANDAN MILITARY EXPEDITIONS IN THE DRC.

PRESS RELEASE (PDF)

On Easter Sunday 12, April 2020, when Christians all over the world were celebrating Easter on their home screens due to COVID_19 pandemic lockdown, the Rwandan special forces were preparing military operations against Rwandan refugees in DRC, irrespective of measures to combat the spread of COVID_19, misery and exposure of population displaced by the fighting and sadly the diversion of financial resources from supporting health services and desperate households.

(English) RWANDA: JOURNALISTS BECOME LATEST COLLATERAL VICTIMS IN THE FIGHT AGAINST CORONA VIRUS PANDEMIC

PRESS RELEASE (PDF)

A free press is the most dangerous foe of tyranny. Where men have the habit of liberty the Press will continue to be the vigilant guardian of the rights of the ordinary citizen”. Winston Churchill.

Six journalists, including Theo Nsengimana of Umubavu TV, Ivan Mugisha of the East African, John Gahamanyi of the New Times, Saul Butera of Bloomberg, Valentin Muhirwa and David Byiringiro of AFRIMAX TV were arrested on Thursday 8 April 2020. On this April 15, 2020 another one, Niyonsenga Dieudonné alias Cyuma and his driver Komezusenge Fidèle were also arrested.

Open letter to the President of the Republic of Rwanda on proposals for measures to better manage the Covid-19 crisis in Rwanda

Mr. President, (PDF)

 

We, the undersigned Rwandans living abroad, feel deeply sorry and stand in solidarity with our compatriots at home for the suffering and difficulties of all kinds that they are enduring during this harsh health crisis caused by coronavirus (COVID_19) pandemic.