Monthly Archives: mars 2017

(Kinyarwanda) IREKURWA RYA MADAMU GASENGAYIRE LEWONILA

Itangazo rigenewe Abanyamakuru

FDU Inkingi, ishyaka rya politike ritavuga rumwe n’ingoma ya FPR iri ku butegetsi mu Rwanda, yakiranye ibyishimo irekurwa rya Madame GASENGAYIRE Lewonila, Umubitsi wungirije w’ishyaka FDU Inkingi. Yari afunzwe kuva taliki ya 23/08/2016.

FDU Inkingi irashima ubutwari bw’abacamanza b’Urukiko rwa mbere rw’iremezo rwa Ruhango mu karere ka Rutsiro, baburijemo igitutu cya politike bagaca urubanza ruhanaguraho icyaha Madame GASENGAYIRE.

LIBERATION DE MADAME GAHONGAYIRE

Communiqué de presse

Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU INKINGI), parti politique d’opposition au pouvoir en place au Rwanda, saluent la libération de Madame Gasengayire Léonille, trésorière adjointe des FDU INKINGI. Elle était détenue depuis le 23 août 2016.

Les FDU-Inkingi apprécient le courage des juges au Tribunal de première instance de Ruhango en district de Rutsiro qui ont fait fi des pressions politiques et prononcé un jugement d’acquittement en sa faveur.

L’ETAT RWANDAIS S’EST RETIRE INTEMPESTIVEMENT DU PROCES QUI L’OPPOSE A MADAME VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA DEVANT LA COUR AFRICAINE DES DROITS DE L’HOMME ET DES PEUPLES A ARUSHA EN TANZANIE.

COMMUNIQUE DE PRESSE

 Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU Inkingi), parti politique d’opposition au régime du Front Patriotique Rwandais (FPR) au pouvoir en place, portent à la connaissance du public que l’Etat Rwandais ne s’est pas présenté ce mercredi 22 mars 2017 au procès que lui avait intenté Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA, présidente des FDU INKINGI et prisonnière politique au Rwanda, dans l’Affaire n°003/2014 en cours devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples, à Arusha en Tanzanie.

Les raisons invoquées par le gouvernement rwandais dans une lettre adressée à la CADHP mettent en cause l’impartialité de cette Cour liée à ses sources de financements. L’Etat rwandais accuse les bailleurs de fond de la Cour Africaine, à savoir l’USAID (United States Agency for International Development), la GTZ  (German Technical Cooperation Agency) et FIDH (Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme) entre autres, d’avoir corrompu le Greffier et les Juges auprès de la Cour, pour qu’ils acceptent les requêtes de la défense aux fins de condamner l’Etat rwandais pour crime de violation des droits de l’homme.

L’Etat Rwandais boycotte la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples dans l’affaire qui l’oppose à Madame Victoire INGABIRE

COMMUNIQUE DE PRESSE

De sources dignes de foi, l’Etat Rwandais et la Commission Nationale de Lutte contre le Génocide (CNLG) auraient décidé contre toute attente, de se retirer de l’affaire n°003/2014 qui l’oppose à Madame Victoire Ingabire Umuhoza et dont l’audience est prévue le 22 mars 2017 devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples à Arusha en Tanzanie.

D’après nos sources, le régime du FPR allèguerait le manque d’impartialité de la Cour, avant même que les débats au fond n’aient commencé. Il aurait ainsi décidé de se retirer du procès devant la Cour pour tuer dans l’œuf la requête de Madame Victoire Ingabire Umuhoza, prisonnière politique en prison au Rwanda.

L’Etat rwandais, redoutant une imminente condamnation, décide de sortir la grande artillerie en cherchant des excuses pour ne pas plaider. Cette manœuvre de dernière chance pour faire dérailler le procès survient après d’intenses et infructueuses pressions de toutes parts, pour que le procès soit abandonné.

RWANDA: LE PROCÈS DE LA PRÉSIDENTE DES FDU-INKINGI Mme VICTOIRE INGABIRE CONTRE L’ETAT RWANDAIS SE TIENDRA CE 22/03/2017 DEVANT LA COUR AFRICAINE DES DROITS DE L’HOMME ET DES PEUPLES

Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU-INKINGI), Parti politique d’opposition au régime du Front Patriotique Rwandais (FPR) au pouvoir au Rwanda, portent à la connaissance du public que le procès de leur présidente, Mme Victoire INGABIRE, se tiendra contre l’Etat Rwandais, ce 22/03/2017 à 9h devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) sise à Arusha en Tanzanie.

 Les FDU-Inkingi espèrent que le report au 22/03 du procès initialement prévu le 16/03 ne servira pas de   prétexte par Kigali pour ne pas comparaître devant la Cour.