Monthly Archives: juin 2013

Rwanda: Message des FDU INKINGI à l’occasion du 51ème anniversaire de l’indépendance du Rwanda.

Très chers membres des FDU-INKINGI,

Chers compatriotes,

Il y a 51 ans, le peuple rwandais  décidait de prendre son destin en mains, au terme d’une lutte politique émaillée de violence. Comme aujourd’hui, les tenants du pouvoir déclaraient haut et fort que les aspirations à plus d’espace de liberté étaient sans fondements. Mais la détermination des leaders de l’indépendance a eu raison de l’arrogance de ceux qui voulaient confisquer le pouvoir par la violence et l’intimidation.

Plus d’un demi-siècle après, l’euphorie des premiers jours a cédé la place aux désillusions.

Situation politique

Contrairement au discours officiel, la situation sociopolitique du pays reste préoccupante. En effet, notre pays est le seul de la région à ne tolérer aucune opposition politique, de peur de perdre le monopole de l’action politique.

Rwanda: Élise Le Gall revient sur l’affaire Victoire Ingabire et la résolution du Parlement européen du 23 mai 2013

VIU in Court

Victoire Ingabire, nous ne t’oublions pas !

Pour lire l’article complet suivre ce lien…. http://www.cdiph.ulaval.ca/blogue/la-resolution-de-lue-du-23-mai-2013-ou-la-piqure-de-rappel-de-lue-letat-rwandais-sur-le

Rwanda: Procès Victoire Ingabire : le témoin Frank Musonera confirme la présence à Mutobo d’agents qui échappaient à son contrôle

Kigali  le 17 juin 2013

 

L’audience de ce 17 juin 2013 a été consacrée au témoignage de Frank Musonera, responsable du camp de rééducation de Mutobo. Il comparaissait à la demande de la défense d’un des coaccusés de madame Victoire Ingabire, le major Vital Uwumuremyi.

Dans ses déclarations, il a reconnu qu’au moment des faits, il y avait au camp de  Mutobo, qu’il dirige depuis 2001, des agents secrets, qui n’étaient pas sous ses ordres. Ceci confirme les propos du témoin AA qui avait affirmé que ce responsable du camp n’avait pas été mis au courant du projet de manipulation du major Vital Uwumuremyi pour comploter contre madame Victoire Ingabire. Ceci corrobore également les propos de madame Victoire Ingabire et de ses conseils devant les assises de la Haute cour et de la Cour suprême, affirmant qu’elle était victime de machinations du procureur et des services de renseignements pour saboter son action politique.

Rwanda: Le secrétaire général des FDU-INKINGI, Mr Sylvain Sibomana, comparaît devant la Haute cour de Gasabo

Kigali le 13 /06/ 2013


Après plusieurs reports pour diverses raisons, Mr Sylvain Sibomana et son coaccusé, Dominique Shyirambere, on finalement comparu ce 13 juin 2013, devant la chambre de la Haute cour de Gasabo. Après la lecture du réquisitoire du ministère public centré sur l’organisation de manifestation illégale et diffamation contre les services de sécurité, les deux accusés ont soulevé une question de procédure et demandé à la cour d’examiner la légalité de leur détention.

Les accuses ont déclaré à la cour que le procureur prétend qu’ils ont été arrêtés en flagrant délit. Or la loi en la matière stipule que dans le cas d’espèce, les suspects doivent être présentés devant un tribunal endéans 48 heures. En effet, il n’est pas nécessaire de rassembler les preuves d’une éventuelle inculpation, puisqu’il s’agit de flagrant délit.

Rwanda : Le calvaire de Mr. Sylvain Sibomana, Secrétaire Général des FDU-Inkingi

Le 25 mars 2013, Mr Sibomana Sylvain, a été  arrêté par la police devant la Cour suprême de Kigali, où il devait assister à l’ouverture des audiences dans le procès  en appel de la Présidente des FDU-Inkingi, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, prisonnière politique depuis 2010. Au cours de l’arrestation, la police s’adonna à une telle brutalité que Mr Sibomana perdit des dents et souffrit de  plusieurs autres contusions. Il dut être transféré nuitamment à l’hôpital de la police à Kacyiru pour soins.

Pendant 3 jours, il sera  maintenu à la station de police de Kicukiro, sans boire ni manger, menotté et couchant à même le sol. En dépit des  papiers médicaux montrant la nécessité d’un régime alimentaire, Mr Sibomana sera maintenu dans cet état.

Rwanda – Procès Victoire Ingabire : le procureur obtient contre toute attente la réouverture des enquêtes

Kigali, le 4 Juin 2013.

Ce mardi 4 juin 2013, vers midi, la cour suprême a rendu son verdict dans la requête du ministère public, demandant la réouverture des enquêtes. La requête porte sur 4 numéros de téléphone  que le témoin protégé AA a affirmé avoir utilisés, ainsi que 3 adresses. La cour a également accepté la demande de maître Eugène Murenzi, avocat du co- accusé Uwumuremyi Vital, d’entendre comme témoin Frank Musonera, qui était responsable du camp de « rééducation « de Mutobo, qui accueillait les anciens rebelles en provenance de la RDC.

Tout en accordant la réouverture des enquêtes, le juge a interdit que le témoin protégé AA soit interrogé, tout comme sa famille. La cour a enfin ordonné que les conclusions de cette enquête parviennent aux parties   vendredi le 7 juin 2013. Cette ordonnance a conduit à la suspension des audiences jusqu’au 10 juin 2013.

Rwanda: Procès Ingabire- Embarrassé par un témoin de la défense, le Ministère public demande des compléments d’enquête

Kigali, 03 Juin 2013

Ce lundi 03/06/2013, la Cour Suprême a repris ses auditions dans le procès qui oppose le Gouvernement rwandais à Madame Victoire Ingabire Umuhoza. La Cour devait procéder à l’audition de Kayiranga Gilbert, témoin présenté par le Procureur.

Avant la reprise de l’audience proprement dite, les représentants du Ministère public ont demandé à la cour que leur témoin soit entendu à huis-clos. Les Avocats de Madame Victoire Ingabire Umuhoza ont émis une objection. Ils sont d’avis que cela  a enfreint la déontologie puisque, au cours de l’audience du 24 Mai 2013, ce témoin  est furtivement entré dans la salle où se déroulait le procès et a écouté les déclarations d’autres témoins. Ceci constitue un motif suffisant pour écarter son témoignage. Après délibération à huis-clos, la Cour a suivi la demande de la défense et a décidé que ledit témoin mis en cause ne soit pas entendu.

Rwanda: Remaniement du Comité Exécutif Provisoire des FDU-Inkingi

Communiqué

Réunion extraordinaire du CEP

Ce vendredi  31 mai 2013 s’est tenue à Kigali au bureau du parti, une réunion extraordinaire du Comité Exécutif Provisoire (CEP), sous la présidence du Vice-président du Comité.

La réunion avait été convoquée pour trouver une réponse à l’absence du secrétaire général du Comité, Mr Sylvain Sibomana, emprisonné depuis le 25 mars 2013 et qui attend toujours son jugement, ainsi que l’indisponibilité de la trésorière, madame Alice Muhirwa.

Afin d’assurer la continuité des activités du parti, la réunion a procédé à un réajustement des  attributions des membres disponibles. La nouvelle répartition des tâches se présente comme suit:

  • Présidente : madame Victoire Ingabire Umuhoza (empêchée)
  • Vice-président du CEP : Mr Boniface Twagirimana
  • Secrétaire général : Sylvain Sibomana
  • Porte-parole : Fabien Twagirayezu 
  • Trésorière : Madame Irakoze Flora Jenny
  • Chargé de la jeunesse et affaires politiques : Mr Nsabiyaremye Gratien
  • Chargé des affaires sociales, droits de l’homme et genre : Madame Madeleine  Mukamana

La réunion a réitéré son soutien sans réserve à la présidente du parti, madame Victoire Ingabire Umuhoza, prisonnière politique. Elle a également exprimé sa solidarité à Mr Sibomana Sylvain, secrétaire général du comité, en détention illégale, après l’expiration du délai de sa détention provisoire.

 

Fait à Kigali le 31 mai 2013

Boniface Twagirimana

 

Réunion CEP