Monthly Archives: mai 2013

Rwanda: Le procureur ne sait pas où est détenu le secrétaire général des FDU INKINGI !

Kigali le 27 Mai 2013

Ce lundi 27 mai 2013, Mr Sylvain Sibomana et Dominique Shyirambere devaient comparaître devantla Hautecour de Kigali. L’audience n’a pu avoir lieu, les prévenus étant absents. Pour rappel, Mr Sylvain Sibomana est détenu à la prison de Muhanga, tandis que Dominique Shyirambere est à la prison de Remera.

La cour devait entendre les parties sur la prolongation du délai de détention provisoire de 30 jours qui a expiré avant que l’appel ne soit entendu. Dans son arrêt, le juge de Gasabo avait ordonné que les prévenus soient détenus à la prison de Remera. Cette ordonnance a été superbement  ignorée, puisque en date du 18 mai 2013, Sylvain Sibomana a été transféré manu militari à Gitarama.

Rwanda : Un témoin à décharge disparaît et réapparaît de façon suspecte

Kigali, le 19/5/2013.

Ce matin, lors de la reprise du procès de madame Ingabire devant la cour suprême, les nombreux observateurs venus suivre le déroulement du procès ont été surpris d’entendre de la cour, que le témoin à décharge, pourtant protégé, avait disparu dans la nature. Interrogées sur cet incident, les deux parties ont souligné en audience qu’il serait préférable que ce témoin soit présent avant la poursuite des auditions. La cour a suspendu la séance pendant une heure. Au retour dans la salle d’audience, le président de la cour a informé la foule que le témoin était toujours introuvable, et que même le service chargé de la protection des témoins était sans nouvelles de ce témoin.

Rwanda – Procès Victoire Ingabire : audition à huis-clos d’un témoin à décharge

Kigali le 15 Mai 2013,

Les auditions dans le procès de l’opposante politique, Madame Victoire Ingabire, ont repris ce mercredi le 15 Mai 2013 devant  la cour suprême. Dans son intervention, maître Iain Edwards, co-conseil de l’accusé, a fait écho des inquiétudes d’un témoin à décharge qui devait comparaître et demandé un huit clos pour des raisons de sa sécurité. Après avoir entendu les deux partis, la cour a répondu favorablement et prié l’audience de quitter la salle. Les auditions de ce témoin se sont poursuivies jusqu’’à 13h00, quant le procès a été ajourné jusqu’à demain.

Ce même jour, était prévu la comparution devant le tribunal de Karongi, d’un autre membre de la direction du parti, Mr Sylvain Sibomana, secrétaire général du parti, qui a été arrêté le 25 mars 2013. Au cours de son arrestation, il avait été violemment pris à partie par la police qui l’avait tabassé  au point de perdre des dents.

Rwanda: La nouvelle loi sur les partis politiques, pour sceller irrémédiablement l’espace politique.

Kigali, en prévision des élections législatives d’août-septembre 2013, vient de modifier la loi sur les partis politiques, pour sceller irrémédiablement l’espace politique.

On croyait qu’au Rwanda, les institutions et les lois liberticides avaient atteint le fond et qu’il était inimaginable que le régime rwandais plombe encore l’espace politique. Eh bien, non, la dictature rwandaise ne connaît pas de fond. En effet, une nouvelle institution, l’Office rwandais de la gouvernance, créée en 2011, ainsi que la nouvelle loi sur les partis politiques nouvellement adoptée parla Chambredu Sénat, vont se charger de continuer à enfoncer le régime dans un abîme abyssal.

S’agissant de l’enregistrement et de l’agréation des partis, les compétences ont été transférées à une nébuleuse, appelée Office de la gouvernance citée plus haut dont l’indépendance est très contestable et douteuse puisque son mode de désignation ainsi que son contrat de performance relève du pouvoir discrétionnaire du Gouvernement.

Rwanda : La cour suprême accepte l’audition d’un important témoin à décharge de Madame Victoire Ingabire Umuhoza

Kigali, le 09 Mai  2013.

Ce 9 mai 2013, le procès devant la cour suprême s’est poursuivi par les plaidoiries de la défense qui  est revenue sur les errements de la Haute cour. La défense est revenue notamment sur le cas d’un témoin  qui avait écrit à la cour le 10 avril 2012 pour demander à être entendu comme témoin protégé sur ce qu’il savait sur les faits dont était accusée Madame Victoire Ingabire. Les conseils de Madame Ingabire avaient porté cette affaire devant la cour suprême qui avait promis de statuer là-dessus. Aujourd’hui, après avoir entendu les deux parties, la cour  a ordonné que la lettre de ce témoin soit lue en audience. La cour a par ailleurs décidé de convoqué ce témoin, afin qu’il soit entendu sur le contenu de sa lettre. Son audition a été fixée au 15 mai 2013.

Rwanda : Les opposants politiques sont privés de leurs droits de comparaître en justice

Kigali, le 07 Mai 2013.

Le 25 mars 2013, M. Sylvain Sibomana, Secrétaire Général intérimaire des FDU-INKINGI, ainsi que M. Dominique Shyirambere, ont été jetés en prison après avoir été tabassés par la police au simple motif qu’ils voulaient assister à la séance d’ouverture du procès de Madame Victoire Ingabire.

Le 10 avril 2013, le juge de la Haute cour de Gasabo, sur réquisition du ministère public, a ordonné la prolongation de leur  détention provisoire  à 30 jours et leur transfert à la prison de Kimironko. Le procureur avait motivé son réquisitoire par la volonté de contenir leur « tentatives  de soulèvement de la population contre le régime en place ». Ce crime est devenu une arme redoutable contre toute personne qui refuse d’être à la solde du FPR.

Rwanda: De la propagande sous couvert de littérature au Salon du livre à Genève?

Monsieur Boubacar Boris Diop, Mesdames Laure de Vulpian et Maria Malagardis animent ce samedi 4 mai 2013 un débat sur le thème « Quelles vérités sur le Rwanda ?» au Salon du livre à Genève. Or ces auteurs sont tous trois connus pour être au service d’une vérité biaisée, celle véhiculée par le régime du FPR, en place au Rwanda. Quelques exemples récents et faciles à vérifier et que nous avons eu à démentir: M. Diop intervient en effet, dans la presse sénégalaise, où il publie, le 15 mai 2012, un brûlot contre l’opposante rwandaise Victoire Ingabire, intitulé « Le Sénégal n’a rien à faire dans le dossier de Victoire Ingabire », en réponse à une demande d’un ressortissant rwandais, le Dr Samuel Hakizimana, président de l’Union des Ressortissants Rwandais au Sénégal (URRS), au  nouveau président sénégalais, Son Excellence Monsieur Macky SALL, pour intervenir en faveur de la démocratie au Rwanda. M. Boubacar Boris Diop accuse l’opposante rwandaise, Mme Victoire Ingabire, Présidente des Forces Démocratiques Unifiées (FDU-Inkingi), parti d’opposition que le régime de Kigali refuse toujours d’agréer, d’être inféodée aux FDLR, un des groupes rebelles incriminés par un rapport des Nations Unies sur le Congo. Or même devant la justice de Kigali les témoins entendus, ex-membres de ce groupe rebelle, ont démenti cette allégation. De plus, M. Diop tente de faire passer Mme Ingabire pour une négationniste alors qu’elle n’a jamais nié le génocide des Tutsi. Au contraire le 16 janvier 2010, elle est allée se recueillir au Mémorial du Génocide de Gisozi en hommage aux victimes tutsi, ajoutant qu’il faudrait reconnaître aussi les victimes hutu pour une véritable réconciliation. Amnesty International et Human Right Watch s’inquiètent depuis le début des conditions de détention et de justice concernant Victoire Ingabire, mais M. Diop préfère emboîter le pas à un régime qui opprime, torture, tue ou pousse à l’exil les opposants politiques et les journalistes critiques envers le pouvoir, dans un pays où pourtant la liberté d’opinion et d’association est inscrite dans la Constitution. Quelle peut être la vérité d’un tel homme ?

Rwanda: Félicitations au roi Willem Alexander et à la Reine Maxima

Lausanne, le 30 Avril 2013.

Votre Majesté le Roi Willem Alexander et la Reine Maxima

Il est notre grand plaisir de vous féliciter comme nouveau roi et  reine des Pays-Bas, au nom de l’opposition rwandaise FDU-Inkingi.

Nous avons savouré de nombreuses années de la reine Beatrix ; puissions-nous aussi bénéficier, nous en avons pleinement confiance, de votre royauté.

Nous pourrions utiliser cette opportunité pour promouvoir la coopération avec le Rwanda, surtout vos connaissances dans l’administration et gestion des eaux et l’appui de la reine Maxima à l’égard de micro-crédits. Mais avant d’en arriver là, nous avons désespérément besoin de votre soutien dans notre lutte pour nous aider à faire comprendre au gouvernement rwandais que la paix, la liberté d’expression et des procès équitables pour tout le monde, sont indispensables pour toute démocratie.

Encore une fois, félicitations pour votre inauguration et votre couronnement pour des années à venir.

Cordialement,

Comité de coordination des FDU-Inkingi
Dr. Nkiko Nsengimana
Coordinateur

Mémorandum adressé à Madame Mary Robinson, envoyée spéciale des Nations Unies pour la région des grands Lacs

Kigali, le 02 Mai 2013.

Madame ;

Les FDU-INKINGI vous souhaitent la bienvenue au Rwanda et profitent de votre passage pour vous exposer sa vision sur la stabilité dont a besoin la sous-région des grands lacs.

Le parti FDU-INKINGI a été créé en 2006 et constitue aujourd’hui la principale force politique de l’opposition démocratique rwandaise. Il se bat depuis 2010 pour être enregistré, mais ses efforts se heurtent toujours à l’intransigeance du gouvernement du Front Patriotique Rwandais qui se comporte comme un parti Etat. Convaincu qu’aucune solution durable  ne sera trouvée à la crise à l’Est de la RDC  tant que demeure une instabilité politique chronique au Rwanda, notre parti plaide pour une solution globale qui passe par une véritable démocratisation de la gouvernance au Rwanda.