Monthly Archives: septembre 2012

RWANDA : FDU-INKINGI ET RNC APPORTENT A LA CPI D’AUTRES PREUVES CONTRE LE PRESIDENT KAGAME

COMMUNIQUE DE PRESSE.

 

Date: le 19 septembre 2012.

Les organisations politiques de l’opposition rwandaise, les Forces Démocratiques Unifiées (FDU-Inkingi) et le Congrès National Rwandais (RNC-Ihuriro) ont, par le  biais de leur avocat, Barrister Christopher  Black, transmis hier au Procureur dela Cour PénaleInternationale (CPI), le rapport de Human Rights Watch du 12 Septembre 2012 sur les crimes commis par les rebelles M23 en République Démocratique du Congo (RDC) et l’implication criminelle du gouvernement rwandais afin de faciliter le Procureur dela CPI à rassembler les éléments conduisant à une enquête officielle sur ces crimes.

 

Selon Human Rights Watch, «Les autorités rwandaises pourraient être complices de crimes de guerre par leur soutien militaire continue aux rebelles du M23. L’armée rwandaise a déployé ses troupes à l’Est de la DRC pour soutenir directement les rebelles du  M23 dans leurs opérations militaires.»

Rwanda: Chasse à l’homme en cours contre les membres des FDU-Inkingi dans les zones rurales.

Kigali, le 15 Septembre 2012.

 

Le 15 Septembre 2012 autour de 19h30, M. Anselme Mutuyimana du District de Rutsiro (Secteur de Nyabirasi, Cellule de Kivugiza, village de Mukungu) a été arrêté par des policiers  sur base d’allégations d’appartenance à une organisation politique illégale, les FDU-Inkingi.

Un autre membre de notre parti, Mme Léonille Gasengayire du District de Rutsiro, Secteur de Kivumu, a également été emmenée au poste de police à bord d’un vehicule de police pour y être interrogé de nuit sur son appartenance politique.

Rwanda: Sylvain Sibomana, Secrétaire Général des FDU – Inkingi et Martin Ntavuka sont libres après une nuit au cachot de police.

M. Sylvain Sibomana, Secrétaire Général des FDU – Inkingi et M. Martin Ntavuka, Représentant du parti dans la ville de Kigali, viennent d’être autorisés à rentrer chez eux, aujourd’hui à 13h00. Un mandat d’arrêt leur a été délivré au cours de leur détention à propos de la propagation de rumeurs subversives dans l’intention de saboter les structures du pouvoir établi.

Rwanda: La leader de l’opposition emprisonnée, Victoire Ingabire Umuhoza, à nouveau devant la Cour suprême.

Kigali, le 3 Septembre 2012.

Ms. Victoire Ingabire Umuhoza Chair of FDU-Inkingi

Aujourd’hui, malgré un impressionnant déploiement d’un lourd dispositif policier anti-émeutes, à l’intérieur tout comme à l’extérieur de la Cour Suprême, près de 200 personnes étaient présentes quand la leader de l’opposition incarcérée depuis le 14 octobre 2010, Mme Ingabire Victoire, a fait une nouvelle apparition devant la Cour Suprême pour s’enquerir de l’état d’avancement de sa demande de révision constitutionelle des lois controversées sur l’idéologie du génocide. Mme Ingabire a déjà passé près de 2 ans dans la prison centrale de Kigali pour des motifs politiques qui ont été concoctés par le régime de Paul Kagame en vue de museler toutes voix dissidentes. Le verdict de la Cour Suprême est prévu le 5 Octobre 2012. Mme Ingabire attend aussi ce vendredi 7 Septembre 2012 un autre verdict de la Haute Cour concernant des accusations d’actes de terrorisme, d’ idéologie du génocide et de divisionnisme.