Monthly Archives: février 2012

RWANDA : Protestation contre la condamnation à pérpetuité de Déo Mushayidi

Le jugement rendu le 24 février 2012 par la cour suprême du Rwanda à l’encontre de Monsieur Déo MUSHYAYIDI condamné à la prison à vie est une preuve de plus attestant de façon irréfutable que le régime de Kigali poursuit sa mission de décapiter l’opposition politique Rwandaise. La grande consternation provoquée par cette malheureuse nouvelle conduit le parti FDU-Inkingi à s’insurger contre cette sentence qui n’est rien d’autre qu’une décision purement politique. De ce fait, il  réitère son soutien, son empathie à l’égard de Monsieur Déo MUSHYAYIDI ainsi qu’aux membres de son parti le PDP-Imanzi.

A l’heure actuelle où les dirigeants de l’opposition rwandaise et différents autres leaders d’opinion  sont écroués en prison pour la simple raison qu’ils osent dénoncer les mauvaises pratiques du pouvoir en place au Rwanda, le parti  FDU-Inkingi lance un appel aux membres du parti PDP-Imanzi, et aux autres formations politiques rwandaises qui militent pour une vraie réconciliation nationale, la paix et la justice pour tous, à rester éveillés et déterminés dans leur combat plus que jamais. En effet, pour beaucoup d’entre eux, ce jugement condamnant Monsieur Déo MUSHYAYIDI à la perpétuité tombe comme un couperet sur les attentes et les aspirations des démocrates engagés.

Le combat que ce leader et son parti, le PDP-Imanzi, mènent, ils le partagent avec Madame Victoire INGABIRE UMUHOZA, Présidente des FDU-Inkingi,  qui y est impliquée sans réserve, ainsi qu’avec d’autres opposants comme Maître Bernard NTAGANDA, Monsieur Charles NTAKIRUTINKA, Monsieur Théoneste  NIYITEGEKA et tant d’autres qui eux aussi croupissent dans les geôles rwandaises. De ce fait, la détermination de tous ceux qui partagent leurs idéaux doit être à la proportionnelle du sort qu’ils subissent actuellement, dans la perspective de la victoire contre une dictature sans horizon humain.

Le parti politique FDU-Inkingi prend à témoin la communauté internationale de l’injustice que les opposants rwandais endurent à l’intérieur du pays, des harcèlements, des tentatives d’assassinat, des tortures, des menaces et des maltraitances de tout genre dont sont aussi l’objet ceux qui ont  fui le régime de Kigali, qui les poursuit même dans les pays où ils ont trouvé refuge.

Malgré le contrecoup, notre détermination reste intacte. Nous ne faiblirons pas dans notre quête de la réconciliation pour laquelle Monsieur Déo MUSHAYIDI, un rescapé du génocide, reste une figure de proue. Le vent de la liberté s’est levé. Devant autant d’abnégation, de privations et de sacrifices endurés par des leaders aussi exemplaires, nous appelons les rwandais à ne pas faiblir dans notre combat pour la liberté.

Fait à Lausanne, le 28 Février, 2012.

Dr. Nkiko NSENGIMANA

Président du Comité de Coordination des FDU-Inkingi.

 

RWANDA : PROCES POLITIQUE CONTRE MADAME INGABIRE DE NOUVEAU REPORTE POUR UN MOIS.

Kigali, le 13 Février 2012.

Aujourd’hui, la leader de l’opposition et présidente des FDU-INKINGI Mme Victoire Ingabire Umuhoza a été conduite à la Haute Cour. L’audience reprendra le 12 Mars 2012, après que les avocats de la défense aient examiné le nouvel acte d’accusation concernant les actes de terrorisme soumis à la Cour la fin de la semaine dernière par l’autorité du ministère public national sur base de pièces à conviction reçues des Pays-Bas. Le nouvel acte d’accusation est rédigé en Kinyarwanda et doit être traduit en des langues parlées par son équipe de défense.

 

Le procureur a introduit une preuve controversée d’un témoin qui aurait prétendument collaboré avec l’accusée principale dans des contacts avec des personnes basées en République Démocratique du Congo. Mais en même temps, le soi-disant témoin a déclaré à une équipe d’enquêteurs néerlandais que le gouvernement du Rwanda a tenté de tuer son mari en Afrique du Sud après qu’il ait refusé un contrat d’espionage pour leur réseau de renseignement extérieur.

La semaine dernière, le 7 Février 2012, un envoyé néerlandais, Conseiller en matière de politique rwandaise, a tenu une réunion d’affaires avec le Comité Exécutif Provisoire des FDU-INKINGI à Kigali. La délégation a été informée sur les procès politiques contre Mme Victoire Ingabire Umuhoza et d’autres leaders de l’opposition, les lacunes du système judiciaire rwandais, les interférences de responsables gouvernementaux et le manque d’espace politique au Rwanda.

 

Pour les FDU-INKINGI
Boniface Twagirimana
Vice-Président intérimaire

Manifestation en rose pour Victoire Ingabire

Le procès de l’opposante rwandaise Victoire Ingabire (FDU), reprend en ce mois de février à Kigali, la capitale rwandaise. Les médias internationaux semblent l’avoir un peu oubliée. Pourtant, ses partisans poursuivent leur combat.

Les partisans de Victoire Ingabire ont annoncé une manifestation hebdomadaire, en rose, au Parlement néerlandais de La Haye pour dénoncer le procès de celle qui est, selon eux, victime d’un procès politique. Le régime rwandais accuse Mme Ingabire d’avoir entre autres nié le génocide au Rwanda (1994)…….  LIRE L’ARTICLE COMPLET SUR RNW