Yearly Archives: 2012

RWANDA: MEILLEURS VOUEX DU NOUVEL AN 2013, UNE ANNEE DETERMINANTE DANS LA LUTTE POUR NOS DROITS

Kigali, le 31 Décembre 2012. 

Rwandaises, Rwandais, membres des FDU-INKINGI, Amis du Rwanda,

Le Comité Exécutif Provisoire des FDU-INKINGI, dirigé par  la Présidente du parti, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, est heureux de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2013. Le parti tient à remercier tout particulièrement tous ceux qui ont apporté leur soutien aux prisonniers politiques et tous ceux qui se sont engagés dans la lutte pour la Démocratie, les libertés politiques et la mise en place d’un Etat de droit au Rwanda.

La nouvelle année 2013 est la troisième que notre Présidente, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, entame dans la prison centrale de Kigali à cause de ses opinions politiques qui ne visent qu’à redonner au peuple rwandais leurs droits fondamentaux. Le Comité Exécutif Provisoire est ainsi convaincu que la victoire du peuple rwandais continuera à manifester sa solidarité, sa détermination et son soutien sans faille à toutes les activités du Parti.

Rwanda : Le FPR dans son bilan de 25 ans n’a pas atteint les objectifs qu’il s’était fixés.

Kigali le 17 Décembre 2012

 

Les FDU INKINGI sont d’avis que le FPR devrait faire preuve de modestie au cours  de cet anniversaire de ses 25 ans d’existence, étant donné que sa gouvernance a été marquée par une féroce répression de la liberté d’expression et de graves violations des droits de l’homme.

En ce moment, le FPR Inkotanyi est en train de célébrer avec faste le 25ème anniversaire de son existence. Tout parti politique qui voit le jour a un programme politique à proposer à la population. Le parti FPR Inkotanyi a été fondé avec un agenda précis qu’il a soigneusement entretenu, jusqu’à son but ultime d’attaque du Rwanda en 1990. Au moment de lancer son offensive contre le Rwanda, le FPR avait des griefs contre le régime qui était en place. Il citait notamment le sectarisme, le favoritisme, l’autoritarisme du parti MRND qui était dirigé par feu Habyarimana Juvénal. Le FPR se disait aussi préoccupé par le manque de démocratie, le problème des réfugiés, etc.

Après le renversement dans le sang du régime qui était en place, qui a culminé dans le génocide perpétré contre les Tutsi, des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité, la destruction du pays et la déstabilisation de la famille rwandaise dans son ensemble, la population rwandaise pensait que le FPR, qui se présentait à l’époque comme une “famille politique « (Umuryango) allait joindre le geste à la parole et instaurer un meilleur système, surtout qu’il en avait fait un cheval de bataille en promettant monts et merveilles à la population, affirmant haut et fort que les reproches qu’il faisait au régime déchu ne referaient plus surface dans le nouveau paysage politique.

Rwanda : Un verdict brutal et sans concession contre Madame Victoire Ingabire Umuhoza

30 Octobre 2012.

Le verdict vient de tomber, brutal et sans concession: Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des Forces Démocratiques Unifiées-FDU-Inkingi condamnée, ce jour à 8 ans de prison par la Haute Cour de Kigali.

La preuve est définitivement faite: la justice rwandaise ne marche pas

Pour qui doutait encore du manque d’équité et du manque d’indépendance de la justice rwandaise vis-à-vis du régime de Paul Kagame, que les yeux se dessillent. Tout au long du procès nous n’avons pas manqué de vous montrer combien la Haute Cour, faisant fi de la procédure judiciaire et des preuves nettes d’innocence présentées par la défense, a persisté dans ses errements et s’est déclarée compétente pour juger des faits, non prouvés et contestés par ailleurs par la défense, qui se seraient déroulés avant que la loi les réprimant n’existât ou des faits qui auraient été commis en dehors du territoire de compétence de la Haute Cour. Même le pourvoi illégal de documents venus des Pays Bas, censés montrer la collaboration de Madame Victoire Ingabire avec la rébellion armée des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR), s’est révélé être une baudruche. Le Procureur n’a pas fourni, au-delà de tout doute raisonnable, les preuves de culpabilité de Madame Victoire Ingabire. En ne considérant pas les témoignages et les entorses graves à la procédure présentés par la défense, de surcroît, en ne respectant pas les principes juridiques élémentaires de non rétro-activité de la loi pénale et de la compétence territoriale, la Haute Cour a failli à dire le droit et a renié à Madame Victoire Ingabire tout droit à un procès équitable.

Rwanda: 8 ans de prison pour la prisonnière politique Madame Ingabire.

VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA RWANDAN POLITICAL PRISONER

Kigali, le 30 Octobre 2012.

Enfin, la Haute Cour vient de rendre son verdict pour le procès politique contre Madame Ingabire: 8 ans de prison pour négation du génocide et conspiration contre le gouvernement par l’usage de la guerre et du terrorisme. Cette décision judiciaire “politiquement motivée et intellectuellement malhonnête” est si mal formulée mais la prisonnière politique Madame Victoire Ingabire Umuhoza, présidente des FDU-Inkingi, ne compte pas interjeter un appel parce qu’elle a totalement perdu confiance dans ce cirque judiciaire. En donnant des ordres à la justice pour condamner Mme Victoire Ingabire à 8 ans derrière les barreaux, le régime du Président Paul Kagame vient de rater le dernier virage pour toute chance de réconciliation, l’unité et la stabilité dans ce pays. Le Rwanda ne sera plus le même.

Rwanda: demain, la prisonnière politique Victoire Ingabire sera condamnée

Kigali, le 29 Octobre 2012.

Cette fois-ci, après plusieurs reports, des hésitations et des sondages d’humeur au niveau international, le régime de Paul Kagame a finalement décidé de condamner la leader de l’opposition rwandaise et nominée au prix Sakharov 2012, Madame Victoire Ingabire Umuhoza. C’est demain, le 30 Octobre 2012 à 10h00, heure de la Haute Cour de Kigali. Des sources ont confirmé qu’une cellule spéciale de la prison centrale de MPANGA a déjà été préparée pour elle avant cette décision symbolique par la Haute Cour. De différents coins du pays, certains partisans du FPR ont été préparés pour donner des messages et faire des appels en direct aux studios de la radio et la télévision nationale félicitant le régime pour la condamnation de la présidente des FDU-Inkingi, présentée comme étant le pire ennemi de la nation.

 

Ce moment est historique dans la lutte pour la démocratie, la justice et les libertés au Rwanda. C’est un tournant, un changement de paradigme dans l’histoire récente du Rwanda. Un jour dont nous nous souviendrons tous.

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies doit sanctionner le gouvernement rwandais pour violation de l’embargo sur les armes et des Conventions de Genève.

Communiqué de presse.

Le groupe d’experts du Conseil de Sécurité vient de publier un nouveau rapport qui montre que, malgré les avertissements forts au gouvernement rwandais et aux rebelles rwando-congolais du M23, l’enrôlements dans les combats d’enfants soldats ainsi que d’anciens rebelles du FDRL rapatriés de force continue de plus belle. Des violations massives des droits de l’Homme, en particulier des exécutions sommaires de nouvelles recrues ainsi que de prisonniers se déroulent quotidiennement en toute impunité. Ces faits, qui constituent des crimes de guerre au sens des Conventions de Genève, s’effectuent en même temps que les rebelles du M23 et le régime rwandais continuent de braver l’embargo sur les armes et le régime des sanctions en cours à l’Est du Congo. Le gouvernement rwandais, dont ses soldats n’ont jamais quitté le territoire congolais, continue de soutenir les rebelles du M23 par des appuis multiples tels que le conseil politique, le renseignement, l’approvisionnement en armes et l’encouragement des désertions au sein de l’armée congolaise.

Le Rwanda doit se défaire définitivement d’une justice sous l’emprise de Monsieur Kagame

unfair justice

Communiqué de presse.
Le Rwanda doit se défaire définitivement d’une justice sous l’emprise de Monsieur Kagame et bannir à jamais toute forme de torture ainsi que d’autres traitements inhumains dégradants.
Amnesty International vient de publier un rapport accablant sur la violation des droits humains y compris l’usage de la torture, et l’état de la justice au Rwanda. Cette ONG de défense des droits de l’homme accuse les services de renseignements rwandais de torturer les citoyens arrêtés arbitrairement entre 2010 et 2012. Ces faits bien renseignés se rapportent notamment sur 45 cas identifiés de détentions illégales et 18 autres de torture dans un camp militaire de Kami, près de Kigali. Sous prétexte de menacer la sécurité nationale, ces personnes sont arrêtées et emprisonnées sans aucun dossier judiciaire. Rarement, lorsque certaines d’entre elles qui croupissent en prison ont été déférées devant les juges, Amnesty International a pu constater que durant leurs procès elles avaient fait état d’extorsion d’aveux sous torture, et que ni la cour, ni le procureur n’avait enquêté sur ces accusations.

BRUXELLES: MANIFESTATION DE SOUTIEN A MME VICTOIRE INGABIRE PRESIDENTE DES FDU-INKINGI

BRUXELLES LE 20 OCTOBRE 2012

Heure: De 13h00 à 16h00

Adresse:
- 13h00 => Rassemblement au Rond Point / Metro Montgomery
- 14h00 => Marche vers l’Ambassade du Rwanda Avenue des
Fleurs, 1 à 1150 Bruxelles.

Object:
Soutenir Mme Victoire INGABIRE UMUHOZA, présidente des FDU-INKINGI , et dénoncer son procès politique à Kigali.
Exiger sa libération immédiate et sans conditions, ainsi que celle de tous les autres prisonniers politiques au Rwanda.
Condamner les actes de violations des droits de l’homme et d’intimidation contre les membres de l’opposition politique .
Demander l’ouverture de l’espace politique au Rwanda.

Organisateur responsable :
FDU-INKINGI – Contact : J. Bukeye +32478973762

Victoire Ingabire Umuhoza: Icône de la lutte pour la liberté et la démocratie au Rwanda

 

Les opposants politiques rwandais méritaient très certainement le Prix Sakharov 2012.

La non sélection de trois prisonniers politiques rwandais, Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Messieurs Bernard Ntaganda et Déogratias Mushayidi, lors du second tour au prix Sakharov édition 2012 est indubitablement une énorme déception. Tout en respectant le choix du parlement européen qui est souverain en la matière, soulignons que ce choix n’entame en rien la crédibilité et la légitimité du combat des trois nominés rwandais pour un Rwanda plus en phase avec notre époque, conformément au vent de démocratie qui souffle sur tout le continent africain et le Moyen-Orient.

Rwanda: la cour suprême ajourne encore son verdict sur la requête Ingabire.

Kigali, le 05 octobre 2012

La Cour Suprêmevient de repousser  pour la troisième fois à 11:00 , 18 octobre 2012, le verdict sur  la requête de la prisonnière politique Madame Ingabire, concernant la révision constitutionnelle de la loi controversée sur l’idéologie du génocide et le divisionnisme. Cette fois-ci, la raison officielle est que l’un des juges était absent. De nombreux supporters déçus s’étaient rassemblés au palais de justice mais se sont dispersés tranquillement. Petit à petit, cette persécution va pousser le public à se lever pour arracher la liberté contre le joug de la servitude.

Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU-Inkingi, a été arrêtée il ya deux ans pour des motifs politiques. Elle a boycotté les dernières sessions de son procès suite à  l’intimidation grave de son seul témoin à décharge.La Haute Courdevrait rendre sa décision sur une éventuelle condamnation à perpétuité le 19 Octobre 2012.

RWANDA : FDU-INKINGI ET RNC APPORTENT A LA CPI D’AUTRES PREUVES CONTRE LE PRESIDENT KAGAME

COMMUNIQUE DE PRESSE.

 

Date: le 19 septembre 2012.

Les organisations politiques de l’opposition rwandaise, les Forces Démocratiques Unifiées (FDU-Inkingi) et le Congrès National Rwandais (RNC-Ihuriro) ont, par le  biais de leur avocat, Barrister Christopher  Black, transmis hier au Procureur dela Cour PénaleInternationale (CPI), le rapport de Human Rights Watch du 12 Septembre 2012 sur les crimes commis par les rebelles M23 en République Démocratique du Congo (RDC) et l’implication criminelle du gouvernement rwandais afin de faciliter le Procureur dela CPI à rassembler les éléments conduisant à une enquête officielle sur ces crimes.

 

Selon Human Rights Watch, «Les autorités rwandaises pourraient être complices de crimes de guerre par leur soutien militaire continue aux rebelles du M23. L’armée rwandaise a déployé ses troupes à l’Est de la DRC pour soutenir directement les rebelles du  M23 dans leurs opérations militaires.»

Rwanda: Chasse à l’homme en cours contre les membres des FDU-Inkingi dans les zones rurales.

Kigali, le 15 Septembre 2012.

 

Le 15 Septembre 2012 autour de 19h30, M. Anselme Mutuyimana du District de Rutsiro (Secteur de Nyabirasi, Cellule de Kivugiza, village de Mukungu) a été arrêté par des policiers  sur base d’allégations d’appartenance à une organisation politique illégale, les FDU-Inkingi.

Un autre membre de notre parti, Mme Léonille Gasengayire du District de Rutsiro, Secteur de Kivumu, a également été emmenée au poste de police à bord d’un vehicule de police pour y être interrogé de nuit sur son appartenance politique.

Rwanda: Sylvain Sibomana, Secrétaire Général des FDU – Inkingi et Martin Ntavuka sont libres après une nuit au cachot de police.

M. Sylvain Sibomana, Secrétaire Général des FDU – Inkingi et M. Martin Ntavuka, Représentant du parti dans la ville de Kigali, viennent d’être autorisés à rentrer chez eux, aujourd’hui à 13h00. Un mandat d’arrêt leur a été délivré au cours de leur détention à propos de la propagation de rumeurs subversives dans l’intention de saboter les structures du pouvoir établi.

Rwanda: La leader de l’opposition emprisonnée, Victoire Ingabire Umuhoza, à nouveau devant la Cour suprême.

Kigali, le 3 Septembre 2012.

Ms. Victoire Ingabire Umuhoza Chair of FDU-Inkingi

Aujourd’hui, malgré un impressionnant déploiement d’un lourd dispositif policier anti-émeutes, à l’intérieur tout comme à l’extérieur de la Cour Suprême, près de 200 personnes étaient présentes quand la leader de l’opposition incarcérée depuis le 14 octobre 2010, Mme Ingabire Victoire, a fait une nouvelle apparition devant la Cour Suprême pour s’enquerir de l’état d’avancement de sa demande de révision constitutionelle des lois controversées sur l’idéologie du génocide. Mme Ingabire a déjà passé près de 2 ans dans la prison centrale de Kigali pour des motifs politiques qui ont été concoctés par le régime de Paul Kagame en vue de museler toutes voix dissidentes. Le verdict de la Cour Suprême est prévu le 5 Octobre 2012. Mme Ingabire attend aussi ce vendredi 7 Septembre 2012 un autre verdict de la Haute Cour concernant des accusations d’actes de terrorisme, d’ idéologie du génocide et de divisionnisme.

Rwanda: Le Secrétaire Général des FDU-Inkingi, Sylvain Sibomana, agressé puis détenu.

Kigali, 26 Août 2012.

Aujourd’hui, M. Sylvain Sibomana, Secrétaire Général intérimaire des FDU-Inkingi, était en détention jusqu’à 14h30 au poste de police de Remera (ville de Kigali. Des collègues de l’opposition qui lui ont rendu visite ont remarqué des traces de sang qui jaillissaient de sa bouche après avoir été battu par des policiers. Le chef de l’opposition a été agressé lorsqu’il a accouru pour s’enquérir de la situation de M. Dominique Shyirambere, Représentant du parti PS-Imberakuri, dans le district de Gasabo (ville de Kigali), qui a passé la nuit en état de siège après avoir refusé d’ouvrir sa porte aux étrangers armés dans la nuit.

Rwanda : Mémorandum des FDU-Inkingi/RNC à l’occasion du dépot de plainte auprès de la CPI contre Kagame

MEMORANDUM DES PARTIS POLITIQUES FDU-INKINGI ET RNC A L’OCCASION DU DEPOT DE PLAINTE AU-PRES DE LA COUR PENALE INTERNATIONALE CONTRE LE PRESIDENT RWANDAIS LE Gal PAUL KAGAME POUR LES CRIMES COMMIS AU RWANDA ET EN REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO:                                                                                          Mémorandum FDU-Inkingi & RNC | Cour Pénale Internationale (CPI) 17-08-2012