Category Archives: COMMUNIQUE DE PRESSE

RWANDA : LES FDU-INKINGI APPELLENT LE PEUPLE RWANDAIS A S’OPPOSER AU COUP D’ETAT CONSTITUTIONNEL EN PREPARATION PAR LE FPR

Le Comité directeur s’est réuni en conclave due 27 au 28 Juin 2015 pour se pencher sur le plan d’action du parti jusqu’en 2017.

Les FDU-Inkingi s’opposeront de toutes ses forces au coup d’Etat constitutionnel en  cours de préparation par le FPR, pour mettre en œuvre la 5ieme manipulation de la constitution rwandaise déjà taillée sur mesure, en vue de permettre le Président Paul Kagame à briguer un 3ieme mandat présidentiel. 

RWANDA : LES FDU-INKINGI FELICITENT LA JUSTICE BRITANNIQUE QUI N’A PAS CEDE AUX CHANTAGES DU GOUVERNEMENT DU GENERAL PAUL KAGAME

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi) soutiennent une justice équitable, impartiale et indépendante. Elles se réjouissent du fait que la justice britannique a prouvé, une fois de plus, qu’elle est indépendante et qu’elle  ne se laisse pas intimider par des agitations des politiciens qui confondent la justice et la politique, d’où qu’ils viennent. 

Les FDU-Inkingi espèrent que l’arrestation du général Karake Karenzi est le premier pas pour mettre fin à l’impunité dont jouissent les criminels du FPR.

RWANDA : LES FDU-INKINGI SALUENT L’ARRESTATION DU GENERAL KARAKE KARENZI A LONDRES LE 20 JUIN 2015 COMME UN PRELUDE POUR METTRE FIN A L’IMPUNITE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le général KARAKE KARENZI, chef du Service Central de Renseignements rwandais, a été arrêté à Londres le 20 juin 2015 en vertu d’un mandat international émis par l’Espagne depuis 2008, pour être, entre autres, responsable d’assassinat de 8 espagnols au Rwanda ( Byumba en 1994, Ruhengeri en 1997, Gitarama en 2000) et en RDC  (Bukavu en 1996). Il est poursuivi également pour des crimes graves commis au Rwanda et en République Démocratique du Congo(RDC), crimes que le Rapport Mapping des Nations unies qualifie de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et d’actes de génocide contre les Hutu (&500-524). Les Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi) soutiennent une justice équitable, impartiale et indépendante.

RWANDA: LES FDU-INKINGI DENONCENT LA PASSIVITE DE LA MONUSCO DANS L’ENLEVEMENT ET LES MASSACRE DES REFUGIES RWANDAIS PAR LES FORCES ARMEES DE LA REPUBLIQUE DU CONGO

Selon des informations de différentes sources et dignes de foi, le camp de transit de NYABAYONGA dans la Province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo a été la cible d’une nouvelle attaque brutale le 14 juin 2015 par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Au cours de cette attaque, il y a eu plusieurs morts et blessés ; des enlèvements ont été perpétrés, notamment celui du Lieutenant-Colonel Sirac Ukwishaka. Ce dernier fait partie des ex-combattants FDLR qui ont accepté de déposer volontairement les armes en se mettant sous la protection de la Communauté Internationale. Ces enlèvements ont eu lieu sous les yeux des forces Onusiennes de la MONUSCO censées protéger le camp. Les victimes ont été emmenées vers une destination encore inconnue.  

RWANDA: LES FDU-INKINGI CONDAMENT LA DECISION DE RURA DE SUSPENDRE DEFINITIVEMENT LES PROGRAMMES DE BBC-KINYARWANDA

Selon des informations parues dans la presse le 29 Mai 2015, le Conseil d’Administration de RURA (Rwanda Utilities Regulatory Authority) a décidé de suspendre définitivement le relais des programmes de la BBC en Kinyarwanda au Rwanda. RURA a décidé même que les infractions identifiées seront transmises au procureur général pour examen et actions  ».  Les FDU-Inkingi condamnent cette violation flagrante du droit de la presse libre.

RWANDA : LES FDU-INKINGI LANCENT UN DEFI DE VERITE ET DE TRANSPARENCE A TOUS LES GRANDS ACTEURS DANS LE DRAME RWANDAIS

Les FDU-Inkingi saluent la décision très courageuse du Président de la République Française d’autoriser la déclassification des archives de la présidence française sur le Rwanda pour la période 1990 à 1995. Cette décision répond aux soucis du Parti FDU-Inkingi de faire toute la lumière sur le drame rwandais, non seulement pour aider à couper court à la manipulation sadique d’une tragédie nationale pour des fins politiques, mais aussi et surtout pour établir toutes les responsabilités à partir des données objectives et ainsi jeter des bases d’une justice équitable, condition sine qua non pour une réconciliation nationale au Rwanda.

Cette action va également répondre à un autre souci de mettre fin à l’impunité qui sous-tend les cercles de violence dans la région des Grands Lacs. Notre Parti invite notamment les autres grands acteurs tels que la Belgique, les Etats-Unis, le Royaume Uni et de prime abord le régime FPR, de déclassifier également leurs archives sur la période de 1990 à 1995.

Nous gardons l’espoir que la déclassification de toutes les archives va permettre de déceler certaines énigmes de la tragédie rwandaise, notamment les motivations profondes qui animent les refus et résistances contre l’ouverture d’une enquête internationale neutre pour identifier le responsable de l’acte terroriste d’abattre l’avion qui transportait le Président Rwandais Juvénal Habyarimana. Cet attentat fut l’élément déclencheur des massacres au Rwanda et du génocide des Tutsi. Pourtant, des recommandations dans ce sens avaient été formulées par le Rapporteur spécial des Nations Unies et dans le rapport de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), actuellement Union Africaine.

Il est choquant que cet acte terroriste qui a coûté la vie à deux chefs d’état en exercice et déclenché une spirale de violence dans toute la région des Grands Lacs, emportant la vie de plus de 6 millions de personnes, soit laissé à l’initiative de quelques familles victimes de cette tragédie. Pourtant les Nations Unies ont exigé des enquêtes sur les assassinats d’un ancien Premier Ministre Libanais Monsieur Hariri et la candidate aux élections présidentielles de 2008 au Pakistan, Madame Benazir Bhutto.

Nous faisons appel aux amis du peuple Rwandais et des peuples des Grands Lacs, notamment le peuple congolais, et à chaque homme et femme épris de paix et de justice, de soutenir la position de notre Parti politique FDU-Inkingi dans sa lutte pour que toute la lumière soit faite sur le drame rwandais et que l’impunité et le sadisme politique cessent. Seules la vérité et la justice impartiale contribueront à une réconciliation effective du peuple rwandais.

Fait à Londres le 13 Avril 2015.

Justin Bahunga
Commissaire chargé des Relations extérieures et Porte-parole des FDU-Inkingi.