Category Archives: COMMUNIQUE DE PRESSE

RWANDA: CONGRES ORDINAIRE DES FDU-INKINGI DU 13-14 SEPTEMBRE 2014

Communiqué de Presse

Les délégués membres du Parti FDU-Inkingi se sont réunis du 13 au14 Septembre 2014 en Congrès Ordinaire à Alost en Belgique.

Les participants au Congrès qui ont répondu à l’invitation à plus de 75% venaient d’Europe (Allemagne, Belgique, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas), des Etats Unis et d’Afrique (Rwanda et Sénégal). Les congressistes ont discuté de la situation socio-politique au Rwanda et de la répression en cours du peuple rwandais.

- Conscients que le régime du FPR continue de réprimer les libertés politiques, d’assassiner et de faire disparaître les opposants, ainsi que de refuser d’enquêter sur les vagues de disparition massive au Rwanda;
- Se référant aux résolutions adoptées par le dernier congrès extraordinaire tenue à Breda, Pays-Bas, en Avril 2014;

Les congressistes ont pris les résolutions suivantes:

FLASH INFO : Congrès ordinaire des FDU-INKINGI à Alost, Belgique

Ce 13 septembre 2014, les FDU-INKINGI ont tenu leur congrès ordinaire à Alost en Belgique.

Après avoir approuvé le compte-rendu du Congrès extraordinaire du Parti tenu à Breda les 13 et 14 avril 2014, le Congrès a mis en exécution les résolutions relatives aux élections des organes de direction du Parti.

Opposition Politique Rwandaise: L’analyse de Monsieur Martin Kobler sur la situation au Rwanda est grossièrement erronée

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les organisations politiques de l’opposition démocratique rwandaise réagissent aux propos de M. Martin Kobler. L’analyse de Monsieur Martin Kobler sur la situation au Rwanda est grossièrement erronée.

Dans une interview diffusée le 17/08/2014 sur la chaine RFI, Monsieur Martin Kobler, chef politique de la Monusco appelle les réfugiés rwandais en RDC à rentrer « vivre paisiblement au Rwanda ». Il est revenu sur la question des FDLR, insistant sur le fait que l’option militaire serait toujours sur la table.
Les organisations politiques de l’opposition rwandaise : FDU-Inkingi, Rwanda National Congress (RNC), Parti Social Imberakuri, PDR Ihumure, PDP Imanzi et Amahoro People Congres signataires du présent communiqué s’étonnent qu’un haut responsable de l’ONU disposant de tout un réseau de renseignements fasse de telles déclarations comme si les réfugiés rwandais restaient en exil de leur plein gré.

Les réfugiés rwandais en RDC dont parle Monsieur Martin Kobler sont des rescapés des massacres perpétrés par l’armée rwandaise depuis les années 1996-1997, jusqu’à ce jour. Ces massacres sont documentés de façon très minutieuse dans le fameux Mapping Report approuvé dans son intégralité par l’ONU [1]. Ce rapport fait état de « violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire, pouvant être qualifiées de génocide par un tribunal compétent ».

Vague d’incendies au Rwanda : Les FDU-Inkingi demandent une enquête indépendante

Paris, le 23 Juillet 2014

Depuis le mois de juin dernier, le Rwanda connaît une vague d’incendies sans précédent, dont l’origine criminelle ne laisse que peu de doute.

1. Le 5 juin 2014, un incendie a ravagé la prison centrale de Muhanga (Gitarama).
2. Le 7 juillet, la prison de Rubavu (Gisenyi) a à son tour été victime d’un pyromane, avec à la clé d’énormes dégâts matériels et humains.
3. Le 9 juillet, un énorme incendie s’est déclaré dans le quartier commercial très animé de Kigali connu sous le nom de Mateus. Quatre magasins auraient été complètement ravagés par les flammes.
4. Le 14 juillet, une minoterie située dans le zoning industriel de Gikondo, un quartier de la banlieue de Kigali, a pris feu.
5. Le jour suivant, le 15 juillet, un incendie a ravagé un bâtiment situé à côté de la Gare Routière de Nyabugogo à l’entrée Sud de Kigali.
6. Le 16 juillet, un incendie se serait déclaré dans une décharge d’une usine au Bugesera.
7. Le 17 juillet 2014, des prisonniers auraient mis en échec une tentative d’incendie criminel à la prison de Kimironko.