Category Archives: COMMUNIQUE DE PRESSE

RWANDA: NOUVELLE CAMPAGNE DE DIABOLISATION ET D’ISOLEMENT DE LA PRISONNIERE POLITIQUE Mme VICTOIRE INGABIRE

Communiqué de Presse

 

Depuis quelques semaines, nous assistons à une recrudescence inquiétante d’une certaine campagne de diabolisation et d’isolement de notre présidente et prisonnière politique, Mme Victoire Ingabire, qui purge une peine de 15 ans lui imposée injustement. L’arrêt prononcé le 24 novembre 2017 par la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples dans l’Affaire n°003/2014 Victoire Ingabire contre la République du Rwanda a établi qu’elle avait été lésée dans ses droits.

RWANDA: LE FPR S’EN PREND AUX VISITEURS DE MME VICTOIRE INGABIRE , PRISONNIERE POLITIQUE, EN PRISON 1930 A KIGALI

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU Inkingi), parti politique d’opposition au pouvoir du FPR (Front patriotique Rwandais) en place au Rwanda, dénoncent le nouveau régime carcéral imposé à Madame Victoire Ingabire Umuhoza, présidente des FDU Inkingi et prisonnière politique détenue en prison 1930 à Kigali.

(English) RWANDA: SOS FOR THE POLITCAL ACTIVIST LEONILLE GASENGAYIRE

We have learnt with deep concern that the unsung political hero, Miss Leonille Gasengayire, detained in Kigali Central prison has been denied urgent medical attention for her kidney problems.

 

Miss Leonille Gasengayire, one of the members of FDU-Inkingi arrested in September 2017 has been ill, needing a check of her kidneys. We are very concerned that this could be a result of beatings she was subjected to during the various interrogations by security services during her arrests. 

LES FDU-INKINGI CONDAMNENT ÉNERGIQUEMENT LES MASSACRES DES RÉFUGIÉS CONGOLAIS PAR L’ARMÉE DU FPR AU RWANDA.

Depuis deux jours les réfugiés congolais sont massacrés au Rwanda . Les médias font état de plus de 20 personnes tuées  balles réelles par des militaires rwandais sur des civils non armés.

Selon des informations croisées que nous avons recueillies, ces réfugiés sont coupables d’avoir protesté auprès du HCR pour avoir été lésés dans leurs droits. Leurs rations alimentaires auraient été réduites et beaucoup d’entre eux se sont vus dans l’impossibilité de jouir de droit de réinstallation (resettlement). Des personnes attitrées auraient été substituées par des agents du FPR qui pullulent dans des pays étrangers où ils ont pour mission d’assassiner ou déstabiliser des rwandais qui ont fui la dictature du général Kagame. Certains avancent même qu’ils se voyaient contraints d’accepter la naturalisation rwandaise ou forcés de se faire enrôler dans l’armée et la police rwandaise.

Rwanda: Les FDU-Inkingi dénoncent la détention illégale, dégradante et inhumaine de son leadership au Rwanda

En effet, ce lundi 18 décembre 2017, les 8 hauts cadres des FDU-Inkingi, détenus depuis le 9 septembre par le régime du général Paul Kagame, comparaissaient devant le Tribunal de Grande Instance de Nyarugenge. Le procureur de la République demandait pour la 2ème fois une prolongation de détention, car à ce jour, soit 3mois après leurs arrestations, il ne dispose toujours pas de preuves tangibles pour les inculper. Cette demande intervient alors que le délai supplémentaire de détention provisoire a expiré depuis le 3 décembre. Dans un Etat de droits ces victimes auraient dû être libéréés immédiatement !

RWANDA: LES FDU-INKINGI DENONCENT LES MANŒUVRES DU FPR VISANT A FABRIQUER DES CRIMES CONTRE LE LEADERSHIP DU PARTI.

Nous apprenons de sources bien informées que le FPR sillonne le pays avec de faux membres des FDU-Inkingi en guise de guet-apens pour piéger d’innocents citoyens et chercher désespérément de fausses charges contre les leaders de notre parti. Comme si le supplice des 8 membres des FDU qui sont injustement en détention provisoire continuellement prolongée  ne suffisait pas.

LES FDU-INKINGI SE FELICITENT DU JUGEMENT DE LA COUR AFRICAINE DES DROITS DE L’HOMME ET DES PEUPLES SUR LE CAS DE Mme VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA

COMMUNIQUE DE PRESSE

 Nous venons d’apprendre avec satisfaction, le jugement rendu par la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP), sise à Arusha(Tanzanie) dans le procès qui opposait la prisonnière politique, Mme Victoire Ingabire Umuhoza au gouvernement rwandais, dirigé par le FPR-Inkotanyi. La CADHP  a confirmé qu’il y avait eu beaucoup d’irrégularités dans ce procès.

RWANDA : LA SENTENCE DU PROCES DES LEADERS DES FDU-IKINGI EN APPEL POUR LA LIBERATION PROVISOIRE FUT PRONONCEE LOIN DES REPRESENTATIONS DIPLOMATIQUES, DES MEDIA ET DES OBSERVATEURS DE DROITS DE L’HOMME

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

A l’abris des yeux des représentations diplomatiques, des media et des observateurs de droits de l’homme, dans une salle vide, et en absence des accusés,  ce 24 Octobre 2017 le juge de la Cour d’appel a prononcé la sentence de maintenir en détention provisoire les 7 membres des FDU-Inkingi. Il s’agit du Premier Vice-Président Boniface Twagirimana avec ses collègues : Fabien Twagirayezu ; Gasengayire Léonille ; Gratien Nsabiyaremye ; Evode Mbarushimana ; Norbert Ufitamahoro ; Théophile Ntirutwa accompagné de Papias Ndayishimiye qui a confessé avoir chargé les autres sous l’effet de la torture. Ils sont tous accusés d’appartenir à un groupe armé  fictif dénommé P5. Le deuxième témoin à charge, dénommé Erneste Nkiko, recruté expressément par la DMI (service rwandais des renseignements militaires) fut libéré.

RWANDA: UN TEMOIN DE L’ACCUSATION CONTRE LES LEADERS DES FDU-INKINGI REVIENT SUR SES DECLARATIONS LUI EXTORQUEES SOUS LA TORTURE

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

C’est désormais devenu une tradition FPRiènne que les opposants, qui ont été arbitrairement emprisonnés et comparus devant les tribunaux rwandais complètement inféodés à la dictature du FPR, soient accusés de constituer des groupes armés pour renverser la dictature du FPR. Ce 17/10/2017 , les leaders des FDU-Inkingi raflés le 6 septembre 2017 et dont l’affaire est encore en cours n’ont pas échappé à cette règle. Le stratagème est identique ; comme cela fut pour  Victoire Ingabire Umuhoza, le FPR trouve des délateurs qu’il arrête avec ceux qu’il veut inculper, et qui serviront comme témoins à charge. Celui qui excelle dans la pièce théâtrale et respecte les consignes est libéré et même récompensé.  Hier c’était le « major »  Vital Uwumuremyi » alias Kalimba Gaspard, aujourd’hui c’est Janvier Twagirayezu qui a été vite libéré après avoir chargé les accusés. Papias Ndayishimye, comme le « Colonel » Tharcisse Nditurende précédemment, vient de confesser que la police lui a extorqué des confessions sur torture et se ravise.

RWANDA: APPEL AU SECOURS POUR MR ANSELME MUTUYIMANA, TORTURÉ DANS LA PRISON DE MPANGA

Communiqué de presse

SOS – Rwanda :

Le parti d’opposition FDU-INKINGI demande instamment que les tortures infligées à son militant, Monsieur Anselme Mutuyimana, à la prison de Mpanga à Nyanza cessent immédiatement et que  les agents de cette prison, dénommés  AIP NYAGATARE DELONOE, AIP ALEX, AIP MARCEL et le gardien de prison ZIRARUSHYA  auteurs de ces maltraitances soient poursuivis par la justice.

Nous rappelons la récente exécution d’un autre militant des FDU-Inkingi  Monsieur J.D. Habarugira. Et qu’à ce jour les auteurs ne sont toujours pas en prison. Nous rappelons que ce sont des agents des services de sécurité  qui l’avaient fait venir aux lieux de sa disparition.

(Kinyarwanda) ABANYARWANDA BIJIHIJE IMYAKA 55 Y’UBWIGENGE MU GIHIRAHIRO

Banyarwandakazi, Banyarwanda, Nshuti z’u Rwanda,

 Itariki ya 01 Nyakanga muri 1962 ntizibagirana mu mitima y’Abanyarwanda kuko ari yo tariki Abanyarwanda bongeye kubonaho ukwishyira ukizana basezerera burundu ingoma ya gikolonize yari imaze imyaka 70. Ubwo bwigenge kandi bwanahuriranye n’ishingwa rya Repubulika yagiyeho kuri 28 Mutarama 1961 ikaba yaratsinsuraga ibinyejana 4 byose by’ingoma ya gihake.

Communiqué du Comité de Suivi de la Problématique des Réfugiés Rwandais

Réunis dans la Conférence Internationale sur la mise à terme du processus d’application de la clause de cessation applicable aux réfugiés rwandais de 1959 au 31 décembre 1998 tenue à Genève, Suisse le 19 Juin 2017, avec la participation de certaines missions diplomatiques en Suisse, dont celle du Gouvernement rwandais, et certains ONG internationales, les représentants des réfugiés rwandais :

Réitèrent leur hommage à tous les Etats et Peuples qui abritent les réfugiés rwandais pour l’inébranlable esprit de solidarité, d’abnégation, d’humanisme et de générosité dont ils ont fait preuve et continuent à faire preuve depuis que ces derniers sont entrés sur leurs territoires respectifs jusqu’à ce jour. A cet égard, une mention spéciale revient aux pays et peuples africains concernés.

Rwanda: Le Général Paul KAGAME désigné « malgré lui ! » candidat du FPR-Inkotanyi lors de l’élection présidentielle d’août prochain

Au lendemain du plébiscite du Général Paul Kagame comme candidat du FPR-Inkotanyi lors de l’élection présidentielle d’août prochain, les FDU-Inkingi, parti d’opposition au régime en place à Kigali, ont l’honneur d’adresser à la communauté rwandaise et internationale les observations ci-après :

Le Général Paul Kagame feint de regretter qu’il doive se représenter une troisième fois comme candidat à l’élection présidentielle. En effet, dans son adresse à ses partisans à l’issue de son plébiscite comme candidat à sa propre succession, le Général Paul Kagame déclare : « vous m’avez demandé de rester et voilà je reste… ».

RWANDA : LES CRIMES D’ETAT SE POURSUIVENT AU RWANDA

LES SERVICES DE SECURITE ENRAGES PAR LA MOBILISATION DE BRUXELLES CONTRE LE PRESIDENT KAGAME SE DEFOULENT SUR LA PRESIDENTE DES FDU-INKINGI MME VICTOIRE INGABIRE UMUHOZA.

Les FDU-Inkingi ont à peine dénoncé le lâche assassinat de Damascène Habarugira, dont le corps sauvagement mutilé a été retrouvé à Nyamata, que les services de sécurité s’acharnent cette fois-ci contre la Présidente Victoire Ingabire Umuhoza en personne, dans la prison centrale de Kigali où elle purge injustement une peine de 15 ans.

Nous apprenons en effet de source dignes de foi que le chef d’antenne des services de renseignements de cette prison, le sous-lieutenant Ntwari Guy Julien, mène au sein de la prison une campagne d’isolement et d’intimidation contre Victoire Ingabire, la traitant d’ennemi (adui). Cette campagne de mauvais aloi intervient au moment où le chef de l’Etat qui se trouve en Europe pour ses éternelles tournées de propagande, fait face à des manifestations de ressortissants rwandais opposés à sa politique répressive et surtout à son ambition de se maintenir contre vents et marées au pouvoir  jusqu’en 2034.

RWANDA : LE REGIME DU FPR RATTRAPE PAR SES PROPRES ERREURS : NGABOYAMAHINA FRANCOIS VICTIME DES SEVICES ELECTORAUX.

Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU INKINGI), parti politique d’opposition au régime du Front Patriotique Rwandais (FPR) au pouvoir au Rwanda, dénoncent avec véhémence les violences graves que continue d’exercer le régime du FPR sur les citoyens rwandais.

Les FDU Inkingi ont lancé le 29 mai 2017 un communiqué mettant en garde le parti Etat FPR de spolier les Rwandais en ordonnant à tous les salariés aussi bien du secteur public que privé, de lui verser 50% de leur salaire pour soutenir la candidature de Paul Kagame, président du parti FPR et président de la République, au simulacre d’élection présidentielle qui sera organisée le 4 août 2017.

Assassinat de M. Damascène Habarugira, membre des FDU-Inkingi

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les FDU-Inkingi, parti d’opposition au régime en place au Rwanda, informe le public de l’assassinat de M. Damascène HABARUGIRA, membre des FDU-Inkingi. Il était ressortissant du district Ngoma, secteur de Remera, colline de Kinunga, village Nyarugenge en Province Est.

RESUME DES FAITS :

1. Notre camarade fut appelé par un certain Théophile, agent de renseignement du secteur de Remera avec le numéro de téléphone 0722840729 enregistré sous le nom de Yatubabariye Hassan. Ce Théophile, réserviste (démob) est agent-relai du chef de renseignements du Camp Huye à Kibungo, le nommé SEBUDANDI  Francis joignable au n° 0726289972. C’est ainsi que parti à la rencontre de Théophile, notre camarade HABARUGIRA Damascène n’a plus réapparu, même le vélo sur lequel il est parti n’a pas été retrouvé.