Category Archives: COMMUNIQUE DE PRESSE

RWANDA : CINQ PARTIS ET ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES ELARGISSENT LA PLATEFORME EXISTANTE

COMMUNIQUE DE PRESSE

CINQ PARTIS ET ORGANISATIONS POLITIQUES RWANDAISES AMAHORO PC, FDU-INKINGI, PDP-IMANZI,  PS-IMBERAKURI N’IHURIRO NYARWANDA-RNC ELARGISSENT LA PLATEFORME EXISTANTE

  • Ø Conscients de la nécessité d’accélérer le changement pacifique du système politique pour instaurer une démocratie pluraliste au Rwanda;
  • Ø Soucieux d’unir leurs forces, consolider la confiance et la collaboration entre les partis et les organisations politiques d’opposition au régime au  pouvoir au Rwanda;
  • Ø Après d’intenses négociations qui ont commencé depuis un bon bout de temps avec les anciens membres de la plate-forme existante, à savoir : AMAHORO PC, FDU-Inkingi et IHURIRO-RNC;

Il a été décidé que les partis PDP-IMANZI et  PS-IMBERAKURI viennent élargir la plate-forme existante à partir de ce 14 Aout 2015.

La nouvelle plate-forme est désormais constituée de 5 partis et organisations politiques : AMAHORO P.C, FDU-Inkingi, PDP-Imanzi, PS-Imberakuri et IHURIRO–RNC qui ont signé deux documents fondamentaux à cet effet.

Protocole d’accord:

RWANDA : UNE NOUVELLE STRATEGIE DE NEUTRALISER PAR LA TORTURE MADAME VICTOIRE INGABIRE ET SIBOMANA SYLVAIN

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Dans notre communiqué du 28/07/2015, nous avons porté à la connaissance du public les différentes contraintes exercées par la direction de la prison de Kigali pour pousser au désespoir Madame Victoire Ingabire Umuhoza, Présidente des FDU INKINGI. Ils ont été jusqu’à obliger son avocat conseil à demander de nouveau une autorisation de s’entretenir avec sa cliente Madame Victoire Ingabire Umuhoza. 

Pourtant, ces autorités savent bien que Maître Gatera Gashabana est bel et bien son avocat conseil dans l’acte d’accusation qu’elle a déposé devant la Cour africaine des Droits de l’Homme et des Peuples sise à Arusha, puisqu’il y a eu l’échange des mémo entre lui et le représentant du Gouvernement rwandais. Depuis lors, Maître Gatera Gashabana attend la réponse.

RWANDA: A QUOI JOUENT LES AUTORITES PENITENTIAIRES RWANDAISES AU SUJET DES CONDITIONS DE DETENTION DE MADAME VICTOIRE INGABIRE ?

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Pour la deuxième fois consécutive, vendredi le 24/07/2015, la direction de la prison centrale de Kigali, où est détenue la présidente des FDU INKINGI, a refusé à maître Gatera Gashabana l’autorisation de rencontrer son client, au même motif que son dossier était clos. Joint au téléphone, le porte-parole du RCS a confirmé à l’avocat le refus et lui a intimé l’ordre d’écrire une nouvelle demande d’accréditation, en Kinyarwanda.

RWANDA : LES FDU-INKINGI APPELLENT LE PEUPLE RWANDAIS A S’OPPOSER AU COUP D’ETAT CONSTITUTIONNEL EN PREPARATION PAR LE FPR

Le Comité directeur s’est réuni en conclave due 27 au 28 Juin 2015 pour se pencher sur le plan d’action du parti jusqu’en 2017.

Les FDU-Inkingi s’opposeront de toutes ses forces au coup d’Etat constitutionnel en  cours de préparation par le FPR, pour mettre en œuvre la 5ieme manipulation de la constitution rwandaise déjà taillée sur mesure, en vue de permettre le Président Paul Kagame à briguer un 3ieme mandat présidentiel. 

RWANDA : LES FDU-INKINGI FELICITENT LA JUSTICE BRITANNIQUE QUI N’A PAS CEDE AUX CHANTAGES DU GOUVERNEMENT DU GENERAL PAUL KAGAME

COMMUNIQUE DE PRESSE

Les Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi) soutiennent une justice équitable, impartiale et indépendante. Elles se réjouissent du fait que la justice britannique a prouvé, une fois de plus, qu’elle est indépendante et qu’elle  ne se laisse pas intimider par des agitations des politiciens qui confondent la justice et la politique, d’où qu’ils viennent. 

Les FDU-Inkingi espèrent que l’arrestation du général Karake Karenzi est le premier pas pour mettre fin à l’impunité dont jouissent les criminels du FPR.

RWANDA : LES FDU-INKINGI SALUENT L’ARRESTATION DU GENERAL KARAKE KARENZI A LONDRES LE 20 JUIN 2015 COMME UN PRELUDE POUR METTRE FIN A L’IMPUNITE

COMMUNIQUE DE PRESSE

Le général KARAKE KARENZI, chef du Service Central de Renseignements rwandais, a été arrêté à Londres le 20 juin 2015 en vertu d’un mandat international émis par l’Espagne depuis 2008, pour être, entre autres, responsable d’assassinat de 8 espagnols au Rwanda ( Byumba en 1994, Ruhengeri en 1997, Gitarama en 2000) et en RDC  (Bukavu en 1996). Il est poursuivi également pour des crimes graves commis au Rwanda et en République Démocratique du Congo(RDC), crimes que le Rapport Mapping des Nations unies qualifie de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et d’actes de génocide contre les Hutu (&500-524). Les Forces démocratiques unifiées (FDU-Inkingi) soutiennent une justice équitable, impartiale et indépendante.