Category Archives: Actualites

POLITIQUE AGRICOLE 1995-2016 AU RWANDA: CONTRASTE ENTRE LES BELLES STATISTIQUES DE PRODUCTIONS AGRICOLES ET LES FAMINES CHRONIQUES

POLITIQUE AGRICOLE 1995-2016 AU RWANDA:

CONTRASTE ENTRE LES BELLES STATISTIQUES DE PRODUCTIONS AGRICOLES

ET LES FAMINES CHRONIQUES.

Ndereyehe Charles[1]

 1.    Introduction

Le 24 février 2016, je publiai un article[i] en Kinyarwanda qui analysait les récentes publications[ii] parues sur l’agriculture au Rwanda. Comme dans les analyses antérieures [iii] - [iv], je soulignais encore que la politique économique du gouvernement rwandais, dominé par le FPR (Front Patriotique Rwandais), avait amené l’agriculture rwandaise dans l’impasse[v].

Beaucoup de journaux locaux continuent à publier dans le même sens, en mettant en exergue le contraste entre les statistiques luisantes d’augmentation des productions agricoles et les famines chroniques sévissant dans tous les coins du pays[vi].

Deux articles m’ont particulièrement impressionné. Le 1er, en anglais, du chercheur Dr. Neil Dawson, fait ressortir que la politique agricole du Rwanda a un effet néfaste pour les plus pauvres. Le 2ème,  du 16/02/2016 et en Kinyarwanda, concerne la déclaration du Ministre de l’agriculture et de l’élevage, Mme Dr G. Mukeshimana, qui affirme que  les problèmes de l’agriculture rwandaise sont liés à la régression de la recherche agricole[vii].

Ces deux personnalités montrent que les belles statistiques du gouvernement ne représentent pas les faits réels de terrain où l’autosuffisance alimentaire serait un acquis pour un grand nombre de Rwandais. Il est en effet de notoriété publique que les statistiques officielles sont souvent manipulées[viii], pour montrer une autre image[ix] de l’agriculture et du développement économique au Rwanda, qui seraient sur la voie d’assurer l’autosuffisance alimentaire. Pourtant tous les indicateurs économiques clignotent rouge[x], montrant la pauvreté et  la famine !

En effet, selon le Rapport Mondial 2013 sur le Développement Humain, le Rwanda a un indice de Gini de 0,53 , qui le place parmi les pays les plus inégalitaires au monde. Les 10% les plus riches accaparent 40% des revenus, tandis que les 10% les plus pauvres se contentent d’à peine 3,5% des revenus. En réalité 82% de la population vit avec moins de 2$ USD par jour, la population en-dessous du seuil de pauvreté (celle qui vit avec moins de 1,25 $/j) est de 63,2% au lieu de 44,9% avancé par les chiffres officiels. La population qui croupit dans une pauvreté multidimensionnelle est estimée à 69% par ce même Rapport [xi] .

La presse locale [xii]§§ montrent des réalités économiques caractérisant la pauvreté, chiffres et images à l’appui, au moment où les officiels ont de la peine à accepter cette misère rwandaise qu’ils veulent cacher à l’opinion internationale. L’alibi malheureux, constitué par les infrastructures poussant comme des champignons dans “la très propre ville de Kigali”, cache ce terrible mal rongeant le petit peuple, décrit ainsi par Ansoms (2009): “Tout comme ailleurs, l’élaboration des politiques est une affaire contrôlée par les élites au Rwanda. La majorité des petits producteurs pauvres a sans aucun doute peu d’influence sur la situation politique. Les responsables de formulation des politiques ont peu de liens institutionnels ou personnels avec les questions de développement rural, et sont nombreux à avoir une attitude condescendante, voire méprisante, envers les petits producteurs pauvres pratiquant des formes «traditionnelles » d’agriculture ” [xiii] .

RWANDA: CINQUANTE QUATRE ANS APRES, LES RWANDAIS SONT EN DEUIL DE LEUR INDEPENDANCE

Il y a 54 ans, les rwandais étaient fiers de hisser leur drapeau pour proclamer leur indépendance de la tutelle Belge, après la reconnaissance du Rwanda par des Nations unies comme une Nation indépendante le 1ier Juillet 1962. A l’unisson, ils ont chanté leur hymne national et rendu hommage aux pionniers de la république et de l’indépendance, et en appelant les rwandais de toutes ethnies  de vivre ensemble dans la liberté, la démocratie, la paix et l’harmonie.  Le 1er janvier 2002, le régime du FPR décida de changer l’hymne national . Sous toile de fonds, il enleva tout ce qui a trait à la République et aux ethnies composantes du Rwanda, mais continua à donner un vibrant hommage à ceux qui se sont battus contre le « joug colonialo-impérialiste ».

RWANDA : PROGRAMME POLITIQUE DE LA PLATEFORME

 PROGRAMME POLITIQUE DE LA PLATEFORME

1. QUI SOMMES – NOUS ?

La Plateforme P5 est une coalition des organisations politiques AMAHORO-PC, FDU – INKINGI, PDP – IMANZI, PS – IMBERAKURI ET RWANDA NATIONAL CONGRESS (RNC); la Plateforme est ouverte aux autres organisations politiques qui adhèrent à sa vision et ses valeurs.

La Plateforme P5 est une large coalition de partenaires clés de la société Rwandaise. Les membres sont issus de tous les groupes ethniques (Hutu, Tutsi et Twa) et de toutes les régions du Rwanda, et ont un parcours historique diversifié. On y retrouve des personnes ayant été membres du FPR et des partis actifs au Rwanda depuis 1991, ainsi que de personnes n’ayant appartenu à aucun parti politique auparavant, des personnalités ayant appartenu aux structures du FPR sous Paul Kagame et au gouvernement de Juvénal Habyarimana, aux différents échelons jusqu’aux hautes sphères de l’administration et du gouvernement.

Rwanda :LES FDU-INKINGI SALUENT LA DECISION INDEPENDANTE ET SOUVERAINE DE LA COUR AFRICAINE DES

La Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples a rendu publique ce vendredi 3 juin 2016 sa décision

de lever la suspension dans l’Affaire n°003/2014 INGABIRE UMUHOZA Victoire contre l’Etat Rwandais.

L’audience du 4 mars 2016 avait donc eu lieu et la Cour avait entendu les avocats de la défense en l’absence

de l’Etat Rwandais. Au cours de sa 41 ème session ordinaire tenue le 3 juin 2016, la Cour a rendu publique la

décision suivante : « La Déclaration spéciale de retrait faite par le Rwanda pour examiner l’Article 34 (6) est

soumise à la notification d’une durée de 12 mois pour devenir effective ; elle n’affectera pas le procès dans

l’Affaire INGABIRE ni ceux des autres affaires qui sont pendantes devant la Cour ».

RWANDA: L’EXPULSION DE L’AVOCATE DE VICTOIRE INGABIRE EST UNE GIFLE À CEUX QUI NE VEULENT PAS VOIR LE VRAI VISAGE DU RÉGIME DU FPR

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Ce 19 Mai 2016 nous avons appris que Maître Caroline Buisman, avocate néerlandaise qui devait assister laprisonnière politique Mme Victoire Ingabire Umuhoza lors du procès à la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples, a reçu l’ordre de quitter le Rwanda sans pouvoir rencontrer sa cliente.

Mademoiselle Caroline Buisman, nouvelle avocate de madame Victoire Ingabire Umuhoza, était arrivée à Kigali  le 14/05/2016 avec un visas en bonne et due forme ; Elle l’avait obtenu après les obstructions antérieures du gouvernement rwandais qui avait tout fait pour l’empêcher de rencontrer sa cliente avant la date du procès qui avait été prévu le 4 mars 2016. Dès lundi 16/05/2016, elle s’est présentée au barreau de Kigali pour les formalités d’usage, avant de rencontrer sa cliente.

Lettre au Ministre de la Justice du Rwanda: Demande de libération de Madame Illuminée Iragena

A l’attention de Monsieur BUSINGYE Johnston
Ministre de la Justice du Rwanda
KIGALI

Objet : Demande de libération de Madame IRAGENA Illuminée, sous tortures dans le camp militaire de Kami –Banlieue de KIGALI
N/REF 01604001/CAJDH/0076

Monsieur le Ministre,

Les Forces Démocratiques Unifiées (FDU INKINGI), parti d’opposition au pouvoir en place, sont vivement préoccupées par les enlèvements et disparitions forcées des citoyens rwandais qui continuent à se perpétrer au Rwanda, et plus particulièrement vis-à-vis des membres  et sympathisants des FDU INKINGI.

En effet, Madame IRAGENA Illuminée, présidente de l’association ABIRU (association des Rwandais pour la promotion et le développement de la femme), porteuse de la carte nationale d’identité n°1197570007371075 délivrée à GASABO au Rwanda, sage-femme à l’hôpital du Roi Fayçal à Kigali, résidant à KINYINYA, secteur BIRUNGA en district de GASABO, a été enlevée et portée disparue le 26 mars 2016.