Monthly Archives: Mutarama 2012

UBUTEGETSI BW’IBANZE BUKOMEJE GUHOHOTERA ABATURAGE

Kigali ku wa 24 Mutarama 2012

Muri iki gitondo cyo kuwa 24 Mutarama 2012 umubyeyi witwa UWIMANA Jeannette utuye mu mudugugu wa Rando, akagari ka Kiraga, umurenge wa Nyamyumba, akarere ka Rubavu yakubiswe iz’akabwana n’umuyobozi w’ako kagari witwa NIYIBIZI Clémentine. Uwo mutegetsi yageze n’aho yitabaza abunganira mu by’umutekano (Local defence) maze uwo mubyeyi bamupfura imisatsi, barakubita, baramunoza nyuma bajya kumufunga ari intere  kuri station y’abapolisi iri kuri Brasserie.

Uwo mutegetsi yari yamuzindukiyeho ngo aje kugenzura iby’isuku. Asanzwe amutoteza ku  buryo mu gihe cy’amezi abiri amaze kumuca amafaranga ibihumbi 25 kandi kenshi ntamuhe n’icyemezo cy’ayo mafaranga. Kubera ko yabanje kwanga ko bamukubita, bamushyizeho icyaha cyo kwigomeka ku butegetsi.  Polisi yaje gutegeka uwo muturage gusinya ku ngufu inyandiko isaba imbabazi kugira ngo bamureke atahe, adafungwa akurikiranyweho gukubita no kwigomeka ku bategetsi. Uwo mutegetsi kandi ni kizibose muri kariya karere kubera ingeso yo kuragiza imihini abaturage ategeka.

(Français) Rwanda: un rapport balistique qui fait péter les plombs

  • Par Jean-Hervé Bradol, membre du Crash

Capture d’écran 2012-01-16 à 15.18.58L’expertise balistique au sujet de l’attentat commis en 1994 contre l’avion qui ramenait à Kigali les présidents du Rwanda et du Burundi a fait la Une de Libération. Elle a également provoqué de nombreux commentaires dans la presse, actant comme Le Monde d’une «vérité à la portée historique et diplomatique». De quoi s’agit-il ? D’un rapport dont les conclusions sont interprétées comme mettant définitivement hors de cause les amis de Paul Kagame, dans cet attentat précédant de quelques jours le déclenchement du génocide des Rwandais tutsis.

Le fait que ce rapport n’ait pas été lu par ceux qui commentent ses conclusions ne les décourage pas de formuler des opinions définitives sur l’identité des commanditaires du crime. La conclusion de l’étude technique, du moins sous la forme rapportée par la journaliste Colette Braeckman sur son blog, est présentée comme reposant sur une double expertise, balistique et acoustique: « Analysant la distance à laquelle le bruit du départ des missiles a pu être entendu, les experts ont conclu que le lieu du tir était très proche, entre 1000 et 3000 mètres du point d’impact. » Pour reconstituer le trajet du missile, la balistique seule s’emploierait à relever les traces matérielles de la présence du missile en au moins deux points pour pouvoir calculer sa trajectoire. Or dans ce cas, dix-sept ans après les faits, ces traces matérielles ne peuvent plus être relevées.

Ugutabariza Nsabiyaremye Gratien umaze gushimutwa

Kigali, kuwa 02 Mutarama 2012   

Mu ijoro ryakeye, abasirikare ba Marine –Rubavu  bateye mu rugo rwa  Gratien Nsabiyaremye, atuye  mu mudugudu wa  Kabiza, mu kagari ka Rubona umurenge  Nyamyumba,. Gratien ni   umuyobozi w’urubyiruko mu ishyaka FDU-INKINGI. Abo basirikare baherekejwe n’ushinzwe umudugudu, bashatse guhita bata muli yombi Gratien, abasabye ibyangombwa bibaha uburenganzira bwo kumufata barabibura. Yahise ababwira ko atabakurikira muli iryo joro, asaba ko bagaruka ku manywa, dore ko nta n’icyagaragazaga ko bari mu butumwa.